MANHATTAN MARILYN de Philippe LAGUERRE

Publié le par livrement_ka

MANHATTAN MARILYN de Philippe LAGUERRE

Titre :  MANHATTAN MARILYN

Auteur : Philippe LAGUERRE

Editions : Critic

Genre : Thriller

Dépôt légal : 

Nombre de pages : 333

Prix : 19 €

 

Quatrième livre de l'année 2019

 

 

Présentation physique du livre :

De format moyen, le livre revêt une couverture semi-rigide mat représentant une jeune femme ressemblant à Marilyn Monroe.

Nous sommes, dès la couverture, dans le vif du sujet.

 

Résumé : 

Kristin est une ancienne marine à la retraite. 

Elle mène sa vie de jeune retraitée dans un appartement à New York qui appartenait à son grand père.

Trouvant le temps long, elle décide de rejoindre un mouvement qui lutte contre les inégalités sociales.

Lors d'une manifestation, elle rencontre Nathan, photographe, qui lui demande l'autorisation de faire des photos d'elle en vue d'une exposition consacrée au mouvement activiste.

Elle accepte mais demande à les valider avant publication.

Quelques temps plus tard, elle décide de montrer à Nathan des photos prises par son grand-père, ancien photographe de star et notamment de Marilyn Monroe.

Certains clichés interpellent Nathan, en raison d'une part de leur caractère inédit et d'autre part d'éléments troublants.

Il propose à Kristin de les confier à une fondation qui entretient le mythe Marilyn et qui compte parmi ses membres, des experts.

L'apparition de ces documents va entraîner Kristin dans une intrigue, un complot hors du commun ; elle va se retrouver pourchassée et traquée par une mystérieuse organisation.

Quels secrets cachent ces clichés ? Quelle est cette organisation ? Quel est le lien entre Kristin et Marilyn Monroe ?

 

Sur l'auteur et son univers

CF Babélio

Philippe Ward est le nom de plume sous lequel Philippe Laguerre publie ses romans et nouvelles fantastiques. 

Philippe pour son vrai prénom et Ward pour "L'Affaire Charles Dexter Ward" d'Howard Lovercraft. 

Collectionneur de tout ce qui touche à la littérature de l'Imaginaire, sa bibliothèque personnelle contient plus de 10.000 ouvrages (Science-Fiction, Fantastique, Heroic-Fantasy et Policier) qui témoignent de cette passion.

Outre les romans fantastiques, on doit également à Philippe Ward une monumentale bibliographie consacrée à l'un de ses auteurs fétiches : H.P. Lovecraft. Il collabore aussi à de nombreuses revues de Science-Fiction ou de Fantastique et a contribué à faire découvrir au public français des œuvres d'auteurs américains comme Nancy Kilpatrick, Tina L. Jens, P.D. Cacek ou encore Don D'Ammassa.


Bien que son penchant pour le fantastique, la science-fiction et la fantasy, il n'en oublie pas pour autant ses origines ariégeoises. En effet, il a écrit plusieurs livres sur le département, l'un sur l'introduction des ours dans les Pyrénées ou encore un ouvrage sur les équipes de rugby de Perpignan. 
Philippe Laguerre est aussi éditeur, directeur de collection des éditions Rivière Blanche.

 

Sur les éditions : 

Les Éditions Critic ont été créées en 2009 par Éric Marcelin et Simon Pinel, comme un projet parallèle à la librairie éponyme, ouverte neuf années plus tôt au 19 de la rue Hoche, à Rennes. 

Les Éditions Critic visent la publication de romans français – une dizaine par an – appartenant aux littératures de l'Imaginaire (science-fiction, fantasy, fantastique) ou au thriller.

 

Avis :

Pour être tout à fait honnête, j'ai eu du mal à me lancer dans la lecture de ce livre. Je trouvais la taille et la police peu agréables.

Mais je me suis dit que je n'avais jamais refusé de lire sur des a priori.

J'ai donc débuté ma lecture le jeudi soir (je lis souvent pendant environ 2 heures le soir après le repas) et j'ai posé le livre à la page 192....

Et oui prise par l'histoire dès le départ, j'ai finalement été séduite.

J'ai terminé le vendredi soir.

S'attaquer à une icône telle que Marilyn et arriver à en faire le sujet d'un thriller était un pari osé. Philippe Laguerre s'y est risqué, et sincèrement je trouve le pari réussi.

Le récit mèle le pouvoir, l'argent, la mafia, la mort, et une icône de cinéma.

On retrouve les ingrédients d'un bon thriller. Il n'a pour moi rien à envier à un thriller américain.

L'intrigue est bien ficelée.

 

Sur le fond de l'histoire :

Le prologue débute sur le fameux Happy birthday to you de Marilyn à John Kennedy, dans les années 60.

Le rappel au passé, et notamment à un évènement qui est dans les mémoires de tous, donne une touche en plus.

Même si, dès ce prologue on se doute du pourquoi et du comment de l'intrigue, on n'a de cesse de connaître tous les détails et le déroulement.

L'histoire débute ensuite tranquillement dans les années 2000 et petit à petit l'auteur pose le ton. On va crescendo, et le lecteur se trouve entraîné dans le récit plus que prenant et haletant.

Par contre, je dois avouer qu'à certains moments, je me perdais dans l'histoire à cause du nombre important de personnages; je devais alors revenir en arrière pour relire certains passages (mais peut être est le fait d'être pressée de connaître la suite qui fait que j'avançais trop vite !!)

 

Sur la forme de l'histoire :

La plume est fluide mais énergique.

L'histoire est accessible à tous.

Le livre comporte 64 chapitres courts. Les phrases sont elles aussi courtes.

On ne se perd pas dans des descriptions à rallonge (qui pour moi relèvent plus des romans), mais au contraire on est pris pas beaucoup de dialogues. Ce qui est, à mon avis, une des caractéristiques d'un bon thriller. On est dans le vif du sujet à chaque instant.

Le rythme de l'écriture (et donc de la lecture) est soutenue. Il n'y a pas de point mort, de passage un peu vide.

Le côté négatif comme je l'ai dit plus haut  : la police et la taille du texte peu confortables à mon goût.

 

Conclusion :

Je ne peux que conseiller aux amateurs de thriller de lire ce livre, et à l'auteur de poursuivre dans cette voie.

MANHATTAN MARILYN de Philippe LAGUERRE

Publié dans Lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article