L'EVANGILE SELON JACQUES LUCAS de Cyrille AUDEBERT

Publié le par livrement_ka

L'EVANGILE SELON JACQUES LUCAS de Cyrille AUDEBERT
L'EVANGILE SELON JACQUES LUCAS de Cyrille AUDEBERT

Titre :  L'EVANGILE SELON JACQUES LUCAS

Auteur : Cyrille AUDEBERT

Editions : Editions Sindbadboy

Genre : Policier

Nombre de pages : 289

Date : 2019 (1er trimestres)

Prix : 17 €

 

 

Présentation physique du livre :

Un livre de moyen format  et qui comprend environ 300 pages

La couverture représente la photo dans le brouillard d'un pont.

 

Résumé : 

Jusqu’à ce jour, j’avais une idée assez précise de ce que pouvait être le bonheur : un appart dans un quartier chic, des toiles vendues à prix d’or avant même d'avoir été peintes, et Mélodie... Mélodie, le modèle que je rêvais depuis toujours de serrer dans mes bras, et qui venait de me rouler la pelle de ma vie…

Ouais, c’était sûrement ça, le bonheur.

Y avait bien cette « Ombre » au tableau, celle qui avait entrepris de nettoyer la ville de ses clochards d’origine maghrébine, mais c’était tellement loin d’ici, dans les rues sombres…

Et puis, ce matin-là, en rentrant, j’ai trouvé cet attroupement devant mon immeuble, et tous ces flics chez moi, à l’étage… C’est là que le cauchemar a commencé, et que les souvenirs de ma vie d’avant ont refait surface.

Et si l’assassin, c’était tout simplement moi, David Huxley…"

Sur l'auteur et son univers : cf Babélio

 

Nationalité : France 
Né(e) à : Rennes , le 16/01/1959
Biographie : 

Cyrille Audebert est un romancier français. 

Tour à tour fort des Halles, artisan d’art, vendeur ambulant, publicitaire, plombier, chauffeur de maître, mais aussi maçon, joueur professionnel, déménageur et quelques autres étrangetés, dont commercial dans une entreprise de lingerie féminine et dresseur de chèvres, il se destine à rapidement devenir auteur à succès (on va se gêner).

Si la parution de son premier roman « L’Évangile selon Jacques Lucas » s’effectue en 2007, Cyrille Audebert écrit depuis toujours. Ses textes se trouvent au départ dispersés entre des périodiques, dont la revue littéraire L’Encrier renversé et divers forums sur le web.

En 2003, « deux fées » comme il se plait à le dire, « tombent en amour » avec ses mots. C’est ce qui au bout du compte le convainc de compléter une véritable œuvre littéraire.

L’un de ses romans, maintes fois réécrit, deviendra finalement « L’Évangile selon Jacques Lucas », le premier ouvrage édité par Sindbadboy Editions. Audebert signe deux autres ouvrages l'année suivante. Un roman fantastique intitulé « Fantôme d'amour », ainsi qu'un thriller à saveur fantastique : « Cinquième étage ».

Dans la foulée de la fondation de Sindbadboy Editions, toujours animé par son esprit d’entreprises, Audebert créé aussi TNN et Cie. Il s’agit, un peu comme l’était « Croq'Info », d’une forme de guide. Cette fois, TNN et Cie est un « forum entièrement consacré à l'écriture, destiné à aider, accompagner les écrivains amateurs ».

Depuis, le détective belge Jacques Lucas a connu de nouvelles aventures. « Un temps de chien », le second polar de Cyrille Audebert révèle, comme dans toute l’œuvre du romancier français, un univers habité par des personnages à la fois complexes et limpides où l’humour et la sensualité demeurent marqués à grands traits.

"L'ébauche d'une réponse", un recueil de nouvelles réunissant tous ses genres de prédilection est paru en novembre 2010.

En décembre 2012, paraît enfin "Le 9e Jour", thriller qui marque le retour de Jacques Lucas et des protagonistes des deux polars précédents : "L'évangile selon Jacques Lucas" et "Un temps de chien". 

Suivent enfin "Nénette Adventures L'éphéméride de la mort qui tue", étrange objet paru en 2014 et "Rue de l'Echelle, mémoires de mon Père" Paru fin 2016. 


 

Sur les éditions :

Un remerciement à Cyrille AUDEBERT pour m'avoir envoyé son livre.

Un bon même très bon polar qui nous entraîne dans une aventure absolument démente.

Que de cadavres semés par l'Ombre qui petit à petit se rapproche de David, personnage principal et peintre, qui partage sa vie entre son appartement, Mélodie sa compagne et sa passion pour la peinture.

Le dernier cadavre en date est retrouvé dans son grenier.... On se rapproche...David se pose des questions.... et essaie de connaître les dessous de l'enquête grâce à Margot, sa voisine totalement éprise de lui, mais également lieutenant.

Des pistes qui partent dans tous les sens, des preuves qui se contredisent (mais des preuves plus que bizarres), la police est un peu perdue et piétine. L'équipe en charge de l'enquête est quant à elle divisée sur l'auteur probable.

Le passé de David, que ce dernier pensé enfoui, va resurgir à la vitesse grand V et lui rendre la vie impossible. Quoiqu'il fasse, ou qu'il aille, tout se rapproche à son passé, et notamment à son père, milliardaire.

Des personnages très attachants et un décor un peu à huis clos font de ce livre une lecture prenante.

Que se passe t'il donc dans ce modeste immeuble avec ses secrets tous plus bizarres les uns que les autres?

Et pour quelles raisons Ballard, commissaire en charge de l'enquête n'a de cesse de poursuivre David.

Et cette Ombre ? pour quelles raisons tuer toutes ces personnes avec une méthode bien précise.

Une intrigue bien ficelée, des ingrédients à la hauteur des meurtres : vengeance, amour, secret, argent, lien familial....; comment ne pas lire ce lire d'une seule traite ?

Sincèrement, je ne comprends pas que l'auteur qui n'en est pas à son premier roman ne soit pas plus sur le devant de la scène et que ses livres ne soient pas plus connus.

Ce policier en tout cas vaut le détour, de part :

- l'histoire originale

- l'imagination de l'auteur quant aux secrets de l'immeuble,

- le caractère bien différent de chacun des personnages

- une petite histoire d'amour, et même deux pour le prix d'une,

- une pointe d'humour toujours bien placée

- de beaux personnages féminins

- un lieutenant assez rocambolesque......

bref une super soirée avec ce livre. Vous ne serez pas déçus.

 

 

Sur la forme de l'histoire :

Le livre est divisé en plusieurs chapitres. 

Le texte est aéré et la plume est très fluide.

J'ai trouvé la lecture plus qu'agréable.

Petit point négatif pour moi : la couverture (pour certains livres, je suis vraiment attirée par la couverture qui quelque fois me fait choisir le livre). Là je n'ai pas eu de coup de coeur pour cette couverture. Mais là il ne faut pas s'arrêter à elle, car j'aurais loupé une belle histoire.

Le texte est à la portée de tous. 

 

Conclusion :

Un polar avec une intrigue bien ficelée des personnages à la hauteur et des rebondissements en veux-tu en voilà.

Je vous le conseille.

L'EVANGILE SELON JACQUES LUCAS de Cyrille AUDEBERT

Publié dans Lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article