LES MAL-AIMES de Jean-Christophe TIXIER

Publié le par livrement_ka

LES MAL-AIMES de Jean-Christophe TIXIER

Titre :  LES MAL-AIMES

Auteur : Jean-Christophe TIXIER


Editions : Albin Michel


Genre : Thriller


Nombre de pages : 324
Date : Février 2019
Prix : 19,50 €

 

Présentation physique du livre :
Un livre de format moyen comprenant un peu plus de 300 pages.

La couverture représente une grande bâtisse au bout d'un champ (un bagne)

 

Résumé : 

1884, aux confins des Cévennes. Une maison d'éducation surveillée ferme ses portes et des adolescents décharnés quittent le lieu sous le regard des paysans qui furent leurs geôliers.

Quand, dix-sept ans plus tard, sur cette terre reculée et oubliée de tous, une succession d'événements étranges se produit, chacun se met d'abord à soupçonner son voisin. On s'accuse mutuellement du troupeau de chèvres décimé par la maladie, des meules de foin en feu, des morts qui bientôt s'égrènent... Jusqu'à cette rumeur, qui se répand comme une traînée de poudre : « ce sont les enfants qui reviennent. » Comme si le bâtiment tant redouté continuait de hanter les mémoires.

Porté par une écriture hypnotique, le roman de Jean-Christophe Tixier, portrait implacable d'une communauté rongée par les non-dits, donne à voir plus qu'il ne raconte l'horreur des bagnes pour enfants qui furent autant de taches de honte dans l'Histoire du XXe siècle.

 

Sur l'auteur et son univers : 

Après vingt ans passés dans l'enseignement et la formation, il se consacre aujourd'hui totalement à l'écriture.

Il a écrit une vingtaine de romans dans des genres et pour des âges différents. Il est aussi l'auteur de nouvelles et de fictions radiophoniques qui ont été diffusées sur France-Inter.

Début 2019 paraîtront un roman adulte et une bande-dessinée dont il a écrit le scénario.

Il est le créateur du salon Un Aller-Retour dans le Noir, qui invite chaque année à Pau, le premier week-end d'octobre, 25 auteurs français et étrangers de romans noirs. 
Page Facebook de l'Aller-Retour.

Désormais, il partage son temps entre Pau, son lieu de naissance, et Paris.

 

Sur les éditions :

https://www.albin-michel.fr/

 

Les éditions Albin Michel sont un groupe éditorial français indépendant, fondée en 1902 par Albin Michel et dirigé par Francis Esménard, petit-fils du fondateur. Il fait partie des dix plus gros éditeurs français.

 

 

AVIS


Un grand merci aux Editions Albin Michel (et notamment à Claire) pour m'avoir fait parvenir ce livre.

 

Début du livre :

24 février 1884

Le chemin que le gamin a si souvent envié depuis la fenêtre de sa cellule file désormais devant lui.

Presque pour lui.

Le prologue nous retrace en cette année 1884, la liberté retrouvée de ces jeunes enfants ou adolescents enfermés au bagne pour des faits commis et jugés. Mais quelle liberté après tant d'années d'enfermement et sous la coupe d'adultes totalement démunis et sans scrupules.

Ces bagnes ayant existé dans ces années là sont aujourd'hui un peu dévoilés dans l'histoire de Jean-Christophe TIXIER.

Des ordres qui mordaient plus que les fers installés par les gardiens lors de leurs séjours au cachot.

 

Puis nous nous retrouvons à l'été 1901, dans ce village des Cévennes ayant abrité le bagne. Cette bâtisse existe toujours : est-ce pour conserver le souvenir de ce qu'il s'y est passé il y a 20 ans.

C'est ce que les habitants semblent croire.

De mystérieux phénomènes se passent, des drames inexpliqués, comme si le malheur planait sur le village. Comme si des personnes malveillantes souhaitaient faire payer quelque chose aux villageois: mais leur faire payer quoi ? 

Le fait d'avoir vu et rien dit à l'époque ? Car les habitants sont les mêmes qu'à l'époque?

Quant au quotidien de Blanche, jeune femme vivant avec son oncle, il est quelque peu malsain.

Et Etienne ayant été recueilli par Léon et Jeanne, ce couple d'agriculteurs.

Malgré la fermeture du bagne ces enfants ne semblent pas être traités de la meilleure des manières.

Quant à Léon, Alphonse et Ernest, ils ont des choses en commun à cacher. Comment arriveront-ils à vivre avec ce secret.

Ce sont les enfants qui reviennent ?

 

Et Géraud, qui est-il ce mystérieux personnage difficile à cerner et à trouver, qui erre comme une âme en peine dans le village. Sait-il des choses ? 

Personne sait plus d'où il vient. Mais l'est d'ici..Alors

 

Et Emile Morluc, le médecin, d'où vient-il ? et pour quelles raisons s'intéresse t'il à Blanche ? 

Je ne vous ai pas tout dit sur le bagne l'autre fois.

 

Que de questionnements entourent ce livre.... Malheureusement, il n'en ressort pas que du bon.

Tout le long du livre on ressent une ambiance lourde et pesante qui nous étouffe. Comment des choses de cette nature ont-elles pu arriver ? Comment les voisins du bagnes ont-ils pu ignorer ce qu'il s'y passait, ou tout simplement fermer les lieux sur ce carnage. 

Leurs âmes à ces gosses elles dormaient tranquillement au cimetière....Mais l'a bien fallu que quelque chose les réveille...

 

L'auteur n'a pas besoin de décrire ce qu'enduraient les enfants, leur souffrance est tellement présente entre les lignes du livre, qu'on ne peut que les imaginer et c'est bien cela le plus difficile.

Il faut quand même souligner que les enfants étaient condamnés alors que certains n'avaient pas 8 ans... leur vie familiale était épluchée et certains ne survivaient pas plus d'un ou deux ans. De quoi mourraient-ils ? tout est possible compte tenu des conditions de détention.

A la fin de l'histoire, on se rend compte de la peur dans laquelle ont vécu toutes ces personnes, que ce soient les enfants ou même les paysans voisins du bagnes. Une peur différente mais au final un peur qui aura eu raison de leurs vies.

 

Les sujets du récit sont les bagnes, la maltraitance infantile, et surtout l'omerta qui régnait dans les villages.

 

Le style de l'auteur est prenant. Le quotidien de chacune des familles, et surtout les personnalités de chacun ainsi que leurs caractères et leurs émotions sont vraiment détaillés et présentés par l'auteur avec une maîtrise telle que j'essayais de poser un visage sur chaque personnage.

 

Sur la forme de l'histoire :

Le livre est divisé en plusieurs chapitres; lesquels débutent tous par la fiche d'un des enfants ayant séjourné au bagne.

Le texte très aéré et l'écriture fluide fait de ce livre une lecture très agréable mais difficile en raison du sujet.

 

Conclusion :
Une formidable histoire retraçant l'existence et surtout le fonctionnement plus que douteux des bagnes dans les années 1900.

Une excellente lecture... je vous le conseille fortement.

Publié dans Lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article