SOUS L'AMANDIER EN FLEUR de Agnès MARIN

Publié le par livrement_ka

Titre :   SOUS L'AMANDIER EN FLEUR

Auteur : Agnès MARIN

Editions : l'HARMATTAN

Genre : roman

Nombre de pages : 269

Date : 2017

Prix : 22,50 €

 

Présentation physique du livre :

Un livre de format moyen qui comprend environ 300 pages.

Sur la couverture on retrouve quelques branches d'un arbre (amandier) en fleur.

 

Résumé : 

 
Corse, années soixante.
Suite au décès de sa mère et à une déception amoureuse qui a offensé ses origines modestes, Camille Angeli, jeune institutrice de talent, demande son affectation dans un village de montagne. Passionnée par son métier, innovatrice, elle va se heurter à la méfiance et à la jalousie d'un monde qui ne l'attendait pas.
Cette histoire est inspirée de la courte vie d'Italia Donati (1863-1886) dans l'Italie du XIXe siècle.
 

 

Sur l'auteur et son univers : 

Née de parents comédiens, Agnès Marin a publié plusieurs romans à la tonalité intimiste ainsi que des recueils de poésie.

Elle est aussi l'auteur de pièces de théâtre qui ont été présentées en lecture publique à Paris.

 

Sur les éditions :

Une maison d'édition familiale et indépendante fondée en 1975 autour de valeurs universelles : les droits de l'Homme, les droits des peuples à disposer d'eux-mêmes et avec la vocation constante d'être au service de la recherche pour une transformation sociale. Son ambition : partager les savoirs et contribuer à l'émergence d'auteurs francophones. Une prise de position qui détermine continuellement ses choix éditoriaux..

Aujourd'hui, le groupe l'Harmattan est constitué de 4 pôles :

Harmattan Editions : classé au 10e rang des éditeurs français indépendants (Source : Livre Hebdo 2017).

Harmattan Librairies : un réseau de 5 librairies spécialisées, au cœur du quartier latin à Paris.

- Harmattan Distribution : Près de 30 éditeurs (Editions Academia, Editions Alan Sutton, Editions Fauves, Exbrayat, Acoria, Campus Ouvert, Komedit, Editions du Tricorne, Editions le Voyageur, No Coment, Editions Colonna, Editions Airelle...) sont distribués à partir de notre centre logistique, basé à Condé sur Noireau.

Harmattan Numérique : une Plateforme numérique multimédia, l'Harmathèque, proposant 45 000 livres numérisés consultables en lignes. Quelques chiffres Aujourd'hui, les Editions l'Harmattan se situent au 1er rang en nombre de titres édités par an avec plus de 2700 titres publiés en 2017 Près de 30000 auteurs référencés, 45000 présents au catalogue, près de 1000 collections font des Editions l’Harmattan un des principaux éditeurs de sciences humaines francophones.

 

 

AVIS

Un grand merci à Agnès MARIN de m'avoir proposé son livre.

Je passe d'une extrême à l'autre en ce moment dans mes lectures.

Ce roman qui présente l'arrivée de Camille comme institutrice dans ce village corse, a tout d'une aventure.

Entre la rivalité qui l'oppose à sa collègue Madame FAVRE, le maire qui en pince pour elle, et l'institutrice précédente qu'elle doit remplacer au pied levé avec sa disparition, Camille va avoir du pain sur la planche pour se faire une place.

Néanmoins son caractère plus que facile, va lui attirer la sympathie du directeur, de Monique (la cantinière de l'école).

Monique, mère de deux fils dont l'un est dans la classe de Camille, va devenir assez proche de cette dernière.

Elle va la pousser à aller jusqu'au bout de ses idées novatrices.

Dès le départ, les élèves vont l'apprécier au delà de toute attente, au grand dam de l'institutrice de l'autre classe, Madame FAVRE qui n'aura de cesse de l'interpeller sur ses méthodes et de lui mettre des bâtons dans les roues.

Il y a quelques rumeurs sur cette nouvelle institutrice, mais Camille n'en a cure. Elle préfère se concentrer sur son métier qui est une véritable passion.

Et quand elle rencontre Félix, jeune pompier, par l'intermédiaire de Monique, elle se met à rêver du grand amour.

L'écriture est légère, tout en simplicité. J'ai vraiment apprécié ce côté assez détendu du livre.

On découvre un personnage principal simple mais animée d'une énergie bienveillante à l'égard de tous ceux qui l'entourent. Aucune méchanceté ne semble faire partie de sa personne. Elle est vraiment attachante, et on a du mal à comprendre comment elle peut attirer cette jalousie et cette méfiance.

Après avoir vécu la mort de sa mère et une déception amoureuse , elle semble aujourd'hui évoluer dans la vie comme si rien ne pouvait l'atteindre jusqu'à sa rencontre avec le maire du village.

Néanmoins, elle préfère enfouir tout cela et même après l'insistance de celui qui a provoqué en elle cette véritable passion pour l'enseignement (son maître).

Camille est vraiment un personnage qui recherche la liberté ...la liberté de la vie .... la liberté de l'amour ... une personne saine tout simplement dénuée de tous vices ou toute méchanceté.

Madame FAVRE quant à elle est d'une imagination débordante de méchanceté : mais si son caractère était dû à sa vie personnelle ?

Monique, la cantinière a décidé de vivre la vie qu'elle souhaitait entre ses deux fils et Julien.

Le directeur, malgré sa profession, n'a pas beaucoup de poigne et subit plus qu'il ne veut les décisions.

Les élèves, pour la plupart sont attachants, et reflètent bien des enfants de village dans les années soixante : beaucoup de naïveté, une soif d'apprendre, et surtout ils ressentent les choses telles qu'elles sont.

Le maire pense que sa profession lui permet beaucoup de choses.

J'ai trouvé certains passages un petit peu longs mais l'histoire vaut vraiment le détour et à aucun moment je n'ai envisagé d'arrêter le livre.

 

Sur la forme de l'histoire :

Le livre se lit d'une traite. Il n'y a pas de chapitres.

Le texte est très aéré et la plume est fluide; ce qui en fait une lecture agréable. 

Contrairement à ma précédente lecture on est là dans un roman plus qu'apaisant, empreint de non-violence et de tolérance de la part du personnage principal, Camille.

 

Conclusion :

Pour un moment de détente et de plaisir je vous conseille ce roman, qui au delà de son histoire, permet d'appréhender la difficile installation d'une nouvelle institutrice dans un village de corse, dans les années 1960, confrontée à la diffamation des habitants et au harcèlement.

Cela aurait-il été différent de nos jours ?

Publié dans Lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article