BLEU CALYPSO de Charles AUBERT

Publié le par livrement_ka

BLEU CALYPSO de Charles AUBERT

Titre :  BLEU CALYPSO

Auteur : Charles AUBERT

Editions : SLATKINE ET CIE

Genre : Policier

Nombre de pages : 314

Date : 2019 

Prix : 20 €

 

Présentation physique du livre :

Un livre de moyen format comprenant un peu plus de 300 pages

La couverture superbe est une photo prise dans les fonds marins.

 

Résumé : 

Niels Hogan, quarantenaire bourru, a rompu les amarres. Profitant d’un plan social, il s’est installé – comme l’auteur – dans une cabane de pêcheurs au sud de Montpellier, où il vit de sa nouvelle activité d’artisan : il fabrique des leurres pour la pêche au bar.
La vie simple, la douceur du temps, l’ermite n’a qu’un ami, son voisin, Vieux Bob, lui aussi en rupture, qui attend la visite de Lizzie, sa fille, journaliste.
A l’occasion d’une partie de pêche, Niels découvre un cadavre. C’est le premier d’une longue liste de noyés. D’abord suspecté, Niels remonte l’enquête avec Lizzie.

 

 

Sur l'auteur et son univers 

 

Nationalité : France 

Biographie : 

Charles Aubert est diplômé de la Faculté de droit et de science politique d'Aix-Marseille (1985-1991).

Responsable des assurances professionnelles à Generali France (1993-2006), il était directeur commercial d’une société d’assurances, de 2006 à 2012. 

À la faveur d’un plan social, il décide de quitter la ville et s’installe au sud de Montpellier, avec femme et enfants. Il choisit une cabane au bord de l’étang des Moures.

En 2012, il crée le Canotage, un atelier de fabrication de bracelets pour montres.

Charles Aubert est auteur d'un premier roman, "Bleu Calypso", publié aux éditions Slatkine & co en janvier 2019.

son blog : http://charleswaubert.blogspot.com/ 
 
 

Sur les éditions

En mars 2016, Slatkine crée Slatkine & Cie à Paris avec l’éditeur Henri Bovet. Diffusée par le Seuil, Slatkine & Cie se renforce de l’expérience unique de sa maison mère dans l’ensemble des métiers du livre. Libraires, imprimeurs, distributeurs et toujours éditeurs, les Slatkine se consacrent depuis quatre générations à la diffusion du savoir et des idées. Ouvertement généraliste et tournée vers le grand public des lecteurs, Slatkine & Cie explore sans exclusive tous les champs éditoriaux mais choisit de ne publier qu’une dizaine de titres par an, pour le plaisir qu’ils donnent, le temps qu’ils dérobent et la douceur qu’ils prodiguent. La douceur est la traduction du mot russe Slatkine. C’est notre raison d’éditer. Slatkine & Cie, la douceur de lire.

AVIS

Un grand merci aux éditions pour m'avoir transmis ce livre pour en réaliser une chronique. Et un grand merci également à l'auteur pour l'avoir écrit; auteur avec lequel je suis en contact sur instagram.

 

Début du livre 

Le kayak avait une dérive idéale. Le vent du nord le poussait à un ou deux noeuds, en direction d'un vaste herbier, juste à l'entrée de la passe.

 

C'est la couverture qui en premier lieu a attiré mon attention.

Elle est magnifique et ne fait pas penser que l'histoire est un policier.

Niels,  après un passé qu'il veut oublier, vit retiré dans une cabane de pêcheur dans les environs de Sète. Il fabrique et vendu des leurres.

Son voisin le plus proche, Vieux Bob, lui apprend un jour qu'il a une fille Lizzie, qu'il ne voit que rarement et qui vit en ville. Elle doit lui rendre visite avec son compagnon dans les prochains jours.

C'est alors qu'un premier corps est retrouvé dans l'étang. La fille de Vieux Bob, Lizzie, qui est journaliste, va se mettre en tête de résoudre l'affaire avec l'aide de Niels qui se laisse entraîner par cette jeune femme fougueuse.

Avec ses deux personnages nous allons vivre au rythme de leurs découvertes. Ce duo improbable nous entraînera dans cette enquête qui n'est pas de tout repos; d'autres morts devant surgir à tous moments.

J'ai vraiment apprécié d'une part l'intrigue mais également l'ambiance agréable et naturelle, et le décor.

Tout cela donne une certaine légèreté à l'histoire et permet une lecture vraiment agréable.

Entre les beaux paysages qui sont décrits , la nature, les caractères des personnages qui vivent à l'écart de tous, l'auteur réussit à nous enchanter, à nous faire rêver. 

Je ne sais pas si tous les lecteurs ressentiront les choses comme moi, mais j'ai vraiment eu l'impression que l'ambiance et l'enquête étaient présentées parallèlement. Aucun des deux ne prenant l'avantage sur l'autre.

On aurait presque dit que l'histoire avait lieu dans un autre monde.

De plus, les personnages de Niels, Vieux Bob et Lizzie tout en étant totalement différents, arrivent à vivre ensemble et même à se compléter.

La vision de Niels sur la pêche et celle de Vieux Bob sont totalement opposées : l'un pêche pour le plaisir, remettant ses prises à l'eau, et l'autre n'envisageant aucunement de ne pas consommer les poissons pêchés.

J'ai adoré cet esprit de la pêche et surtout les lieux choisis : étant de cette région, je suis très attachée à tout cela.

 

Le style de l'auteur

Une lecture qui vaut le détour. Une écriture simple, des descriptions qui font vagabonder l'esprit et imaginer les lieux.

 

Le genre

Il s'agit d'un roman mêlé d'une intrigue policière. On n'est pas dans le thriller où on lit stressé dans un coin, arrivant à peine à reprendre son souffle.

On est plus dans un polar qui je pense se rapproche plus, d'une enquête policière menée à un rythme normal.

 

La forme de l histoire

Plusieurs chapitres vont rythmer l'histoire.

Le texte est très aéré et l'écriture est vraiment fluide. Ce qui en fait une lecture vraiment agréable.

 

Conclusion : 

Un bon policier qui vous fera passer un bon moment de détente.

 

Publié dans Lecture, polar

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article