LA VIE SANS TOI de Xavier DE MOULINS

Publié le par livrement_ka

LA VIE SANS TOI de Xavier DE MOULINS

Titre :  LA VIE SANS TOI

Auteur : Xavier de MOULINS

Editions : JC Lattès

Genre : Thriller

Nombre de pages : 373

Date : 2019 

Prix : 19,90 €

 

Présentation physique du livre :

Un livre de moyen format comprenant un peu plus de 350 pages

La couverture représente un couple marchant le long de l'eau et dont le reflet n'est pas tout à fait identique, et même plutôt très différent.

Je trouve la couverture vraiment jolie.

 

Résumé : 

« Malgré la violence que nous avons dû endurer,  nous sommes toujours ensemble, Eva et moi.  Dans nos errances respectives, nous avons la  rage silencieuse.  Un jour, tout finira par exploser. »Mariés, Paul et Eva ont vécu il y a huit ans un  drame qu’ils s’efforcent d’oublier. Un jour, un homme  mystérieux débarque dans leur vie...  Chaque famille a ses secrets,  chaque couple ses  mensonges. Mais nul n’échappe aux fantômes du  passé.Avec  La Vie sans toi, Xavier de Moulins signe un  thriller psychologique addictif, où la réalité se révèle  bien plus trompeuse que les apparences.
 

 

Sur l'auteur et son univers cf Babélio

Nationalité : France 
Né(e) à : Boulogne-Billancourt , le 5/07/1971
Biographie : 
Xavier de Moulins, de son vrai nom Xavier de Moulins-Beaufort est un journaliste français.
Après une hypokhâgne et une khâgne, il obtient une maîtrise de Lettres (Paris IV Sorbonne) et un DESS de télécommunications (Paris Dauphine).

En 1994, il collabore au Guide du routard, après un premier reportage pour La Croix chez les Franciscains du Bronx où il reste trois mois. Il pige ensuite régulièrement pour divers médias : Le Monde, L'Expansion, Vogue, Les Inrockuptibles, C dans l'air. Il apparaît pour la première fois à l'écran en 1999 dans Nulle part ailleurs.

En 2002, il rejoint l’équipe de PAF productions (Marc Olivier Fogiel). Il y réalise de nombreux sujets et portraits pour les différents émissions produites par la société et présente les indiscrétions dans + Clair aux côtés de Daphné Roulier, toujours sur Canal+. Puis en 2005, il retrouve Maïtena Biraben, rencontrée sur Les Maternelles, dans Nous ne sommes pas des anges, sur Canal+. Il y dresse notamment un portrait décalé de l'invité.

En septembre 2006, il rejoint Paris Première pour animer chaque semaine l'émission Paris Dernière, après Thierry Ardisson et Frédéric Taddeï. Il y anime aussi les nuits mensuelles.

À l'été 2010, il devient l'un des présentateurs remplaçants du journal télévisé de M6 (au sein du même groupe que Paris Première), Le 19:45. En août 2010, M6 lui confie la présentation permanente de son journal du soir, à la place de Claire Barsacq.

En janvier 2011, il publie son premier roman intitulé "Un coup à prendre", où il est question de la paternité et qui sera librement adapté pour le cinéma par Cyril Gelblat avec Manu Payet et Audrey Lamy (sous le titre "Tout pour être heureux") et "Ce parfait ciel bleu" en 2012, aux éditions Au diable Vauvert. 

Puis sort en 2014 "Que ton règne vienne". 

 

Sur les éditions

Ouvertes sur tous les domaines de la curiosité contemporaine, les Éditions JC Lattès se sont illustrées par de nombreux succès : un prix Interallié avec Serge Bramly, un prix Renaudot et un Goncourt des lycéens pour Delphine de Vigan, deux prix des Libraires dont celui de Marc Dugain, la révélation Grégoire Delacourt, trois prix Nobel avec Muhammad Yunus, Kazuo Ishiguro et le Professeur Luc Montagnier.

JC Lattès est également l'éditeur des suspenses historiques de Jean-François Parot, des nouveaux romans de John Grisham, d'Eric Giacometti et de Jacques Ravenne et de l'oeuvre de Stephenie Meyer pour sa production adulte.

Les succès conjugués de la trilogie de EL James, Cinquante nuances de Grey, et de Dan Brown ont marqué ces dernières années.

En 2015, les éditions JC Lattès ont lancé la collection de romance &moi avec l'Américaine Abbi Glines comme auteur phare.

 

 

AVIS

Un immense merci aux Editions pour l'envoi de ce livre. Et un grand merci à Xavier pour sa petite dédicace personnalisée.

 

Début du livre 

Les témoignages fusent et personne ne s'ented. Tout le monde s'agite, parle, donne son avis.

 

Eva et Paul sont mariés depuis plusieurs années et ont deux filles : Louise et Marie. Leur couple semble fonctionner de manière très distante et vraiment routinière.

Petit à petit nous apprenons que le malaise existant dans ce couple a débuté il y a huit ans, à la mort de Stan, leur enfant. Depuis ce jour, ils semblent évoluer côte à côte mais sans plus aucune connexion.

Eva est obnubilée par son travail, une vraie business woman (mais elle va en payer le prix) ; quant à Paul, peintre, il s'enfonce peu à peu dans une sorte de dépression qui le conduit à une absence d'inspiration; à l'insu de son ami Pierre, galériste qui a prévu une exposition prochainement.

C'est lors d'une rencontre parents-professeurs, que les parents vont faire la connaissance d'Andreas Serain, (comme serein mais avec un a) professeur de français de Marie.

Ce dernier va peu à peu se rapprocher d'Eva, jusqu'à lui faire sentir qu'il peut être une oreille et surtout un soutien à toutes épreuves.

Comment,  alors que le lecteur essaie de suivre l'histoire très complexe d'Eva et Paul, l'auteur va l'entrainer dans une intrigue absolument terrifiante, et dont le personnage principal qui semble tout à fait banal, voire ennuyeux, un peu gnangnan, va se révéler être un être complétement félé, et porsuivant un objectif plus qu'aberrant. 

 

Le point fort de l'histoire a été pour ma part cette écriture à plusieurs voix et dans plusieurs espaces temps.

Quant aux thèmes abordés : la perte d'un enfant, le couple et ses difficultés au quotidien et surtout après un tel drame, la résilience, beaucoup de non-dits, d'incompréhension, et la manipulation d'Eva.. ou du lecteur ????

 

Le style de l'auteur

Dans un style d'écritures à plusieurs voix, et dans plusieurs espaces de temps, l'auteur plonge le lecteur dans un roman qui se révèle être au final un thriller psychologique absolument époustouflant.

Alors, pour n'avoir pas lu la 4ème de couverture avant d'entamer ce livre, jamais je n'aurais pu penser que c'était un thriller.

Ce n'est qu'au fil de la lecture, que j'ai pu entrevoir que l'histoire glissait lentement vers une pente plus sombre, et suivre cette voie ne pouvant plus faire marche arrière.

 

Le genre

Un roman qui vire au thriller petit à petit.

Ce côté sombre prend peu à peu place dans cette vie qui semble déjà si tracée.

 

La forme de l histoire

Différents chapitres selon que l'on soit à la place de Paul, d'Eva, de Stan, ou d'Andreas.

Les chapitres sont courts et concis. Ils contiennent juste ce qu'il faut, ni plus ni moins. Pas de blablas inutiles. L'auteur va à l'essentiel et coupe ses chapitres de manière à ce que le lecteur reste sur sa faim.

Le roman est divisé en quatre parties :

. Dans la première on est plus dans un roman mélo-dramatique.

. La deuxième partie quant à elle, est consacrée aux intentions d'Andreas et surtout au cheminement de sa pensée, ce personnage totalement atypique.

. La troisième partie conclut l'aventure de tous les personnages.

. Enfin, la quatrième, elle se passe aujourd'ui, il n'y a plus de superposition de voix ni d'espace temps. On se retrouve à l'issue de toute l'histoire et surtout avec le vrai et non plus les apparences.

Le texte est aéré et l'écriture est fluide. Ce qui en fait une lecture vraiment agréable.

 

Conclusion : 

Un roman-thriller psychologique totalement décalé.

Je vous le conseille.

Publié dans roman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article