LE TRESOR DE SUNTHY d'Arnaud FRIEDMAN

Publié le par livrement_ka

LE TRESOR DE SUNTHY d'Arnaud FRIEDMAN

Titre :  LE TRESOR DE SUNTHY

Auteur : Arnaud FRIEDMANN

Editions : Lucca Editions

Genre : roman pour ado

Nombre de pages : 373

Date : 2019 (avril)

Prix : 11,90 €

 

Présentation physique du livre :

Un livre de moyen format comprenant un peu plus de 350 pages

La couverture représente au recto une jeune fille avec un sac à dos, et au dos un vieil homme cambodgien.

 

Résumé : 

"On est français, tu entends ?
Si on te pose la question, tu dois toujours répondre que tu es française.
Et refuser toute discussion sur le sujet.
Tu peux juste préciser que ton nom de famille est d'origine cambodgienne.
De l'est du Cambodge. Rien d'autre."

 

 

Sur l'auteur et son univers 

Né à Besançon le 17 juillet 1973.

 

Formation

Hypokhâgne/Khâgne à Besançon, Lycée Louis Pasteur, 1991-1993

Maîtrise d’Histoire à l’Université de Franche-Comté, 1995 : «1975-1995, 20 ans d’immigration cambodgienne dans le Doubs », sous la direction de Jeannine Ponty,

DESS Cadres en relations Européennes à l’Université de Franche-Comté, 1997 (stage professionnel à la Maison d’édition Media Key, Milan, avril à juin) 

 

Expériences Professionnelles

Service Civique à l’ANPE de Besançon République, 1997

Conseiller à l’ANPE d’Auxerre de 1998 à 2001

Directeur de l’ANPE de Saint-Dié-Des-Vosges de 2002 à 2005

Chargé de Mission à la Direction Départementale de l’ANPE Nord Franche-Comté, Vesoul, 2006

Directeur de la Maison de l’Emploi de la Déodatie (Saint-Dié-Des-Vosges), de 2007 à 2015

 

Animation d'ateliers d'écriture

Animation d’ateliers d’écriture pour des classes de 3ème du collège Maurice Barrès, à Charmes (Vosges) : Correspondance des poilus avec ceux de l’arrière lors de la première guerre mondiale (premier semestre 2015), correspondances de l’après-guerre entre Français et Allemands, 1919-1925 (premier semestre 2016), correspondances de l'après-guerre entre Français et Allemands, 1925-1933 (second semestre 2016)

Animation d’un atelier d’écriture pour deux classes de Lycée Professionnel à Luxeuil les Bains (premier semestre 2016, participation au concours Dis mois dix mots)

Animation d’un atelier d’écriture à Provenchères sur Fave (Vosges), septembre 2012 à juin 2013, pour l’association Mille et Une Feuilles.

 

Activités associatives

Trésorier et Vice-Président du Centre Régional du Livre de Franche Comté, depuis juin 2015

Président du Pôle de l’Eco-Construction des Vosges, de janvier 2010 à juillet 2015

Vice-Président du Conseil de Développement du Pays de la Déodatie, de juin 2008 à décembre 2014

Conseiller municipal de la commune de Rigney (Doubs), depuis mars 2014

 

Sur les éditions

Lucca Éditions est une maison d’édition indépendante dans laquelle vous vous sentirez comme chez vous !

Installez-vous confortablement dans votre canapé et laissez-nous vous emmener à travers les merveilles et les curiosités de la science, de l’être humain et de ce qu’il a bâti.

Sandrine Harbonnier est la directrice de Lucca Éditions. Après plusieurs années passées à travailler pour d’autres éditeurs, elle décide de construire sa propre maison d’édition et de renouer avec l’imaginaire et la jeunesse.

Hermine Hémon est la community manager. Les mots sont ses outils de travail. Quand elle n’amadoue pas la langue française, elle traduit des romans de l’anglais au français.

 

AVIS

Un grand merci aux éditions Lucca pour m'avoir tranmis ce livre pour en réaliser une chronique, par l'intermédiaire de simplementpro.fr.

 

Début du livre 

Garance, ça fait bourge comme prénom, on ne te l'a jamais dit ? Pourtant tu n'as pas l'air bourge quand on te voit. Tes parents non plus d'ailleurs. Enfin surtout ton père.

 

Garance est une jeune fille, dont la phrase prononcée par un copain va changer à tout jamais sa vie.

Après avoir parlé avec son père de cet échange avec son camarade, ce dernier lui avoue qu'elle devait s'appeler Phanett (prénom cambodgien).

De là, elle va vouloir connaître ses origines.

Parallèlement les visites qu'elle rend à son grand-père, malade à l'hôpital, vont lui réserver son lot de surprises.

Ce dernier va faire de Garance, sa confidente, allant jusqu'à lui confier un "mémoire" réalisé par un éudiant qui a longuement interrogé son grand-père sur sa vie.

Elle apprend que ce dernier a vécu au cambodge jusqu'à 1974, date à laquelle il est venu en France pour étudier. Puis il est reparti sur place. Malheureusement, les khmers rouges étaient en train de faire des ravages. Retour en France diffilieent en 1979.

Il a vécu le massacre de sa première famille, et de ses frères et soeurs. Une fois revenu en France, il a fait en sorte que son passé soit et reste enfoui dans le passé, et ne surgisse à aucun moment, préférant mettre de côté toutes ses années passées dans ce pays...son pays.

Il a vécu des épreuves terribles qui vont bouleverser Garance.

Un récit poignant, bouleversant, autant pour la jeune fille que pour le lecteur. Des passages proches de la réalité sont dévoilées et vont permettre de faire connaître un peu plus l'histoire du Cambodge.

 

Le personnage de Garance : une jeune adolescente de 14 ans qui vit sa vie comme toutes les adolescentes de son âge, sans se soucier de grand chose. Jusqu'au jour où son grand père commence à lui dévoiler un secret sur ses origines. Et là sa vie bascule, vers une quête de vérité, de connaissances et de reocnnaissance.

 

Le personnage du grand-père : un vieil homme en fin de vie, qui jusqu'à maintenant était très taiseux sur sa vie au Cambodge. Est-ce par peur que son histoire se perde , ou parce que sa petite fille lui révèle que son père voulait l'appeler avec un prénom cambodgien ? Toujours est-il qu'il décide de faire de Garance, sa confidente et lui transmettre son histoire.

 

Le personnage du père : ce dernier a toujours vécu sans savoir, donc malgré son envie de faire plaisir à sa fille, il ne cherche pas à savoir pour lui-même . Ayant toujours vécu dans l'ignorance de ce passé, on a l'impression qu'il ne veut pas revenir en arrière et préfère avancer. 

 

Le personnage de la mère : un peu agaçante avec son côté psycho-rigide. Mais elle est surtout assez étonnée et agacée de l'intérêt soudain de Garance, pour ses origines.

 

Le point fort de l'histoire se trouve dans le récit du grand père sur ce qu'il a vécu. Il ne s'agit pas de on-dit, ni de racontars, mais bien d'expériences vécues : l'histoire du grand-père. Il n'y a pas de généralités ou de cours d'histoire, juste à apprécier le récit de la vie du grand-père dans les années les plus noires du Cambodge.

 

Quant aux thèmes abordés : la relation parents, grand-parents, enfants, la pudeur des sentiments, le passé douloureux, et les khmers rouges.

 

Le style de l'auteur

Le style de l'auteur est vraiment adapté à l'adolescent qui peut parfaitement se comparer à Garance et ses amis. C'est effectivement une ado comme tant d'autres, vivant ses premiers émois, ses premières découvertes de la vie, et surtout mettant à jour son histoire.

 

Le genre

Un roman qui retrace l'histoire d'un vieil homme parti du Cambodge après avoir vécu le massacre de sa famille par le skhmers rouges. Un récit vraiment enrichissant

 

La forme de l histoire

Le roman est divisé en plusieurs parties. Ces parties sont scindées en plusieurs sous-parties séparées par des petits dessins.

Nous avons également sous forme d'encarts les échanges par mail de Garance et de Sambath, son ami Cambodgien, rencontré lors de son voyage sur les terres de ses aïeux.

Le texte est aéré et l'écriture est fluide. Ce qui en fait une lecture vraiment agréable.

 

Conclusion : 

Un roman jeunesse que je conseille aux ados et à tous pour son approche éducative sur l'histoire du Cambodge.

Publié dans roman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article