OFFRANDE FUNEBRE de Preston & Child

Publié le par livrement_ka

OFFRANDE FUNEBRE de Preston & Child

Titre :  OFFRANDE FUNEBRE

Auteur : Preston & Child

Editions : ARCHIPEL

Genre : Policier

Nombre de pages : 347

Date : 2019 (mai)

Prix : 22 €

 

Présentation physique du livre :

Un livre de moyen format comprenant près de 350 pages

La couverture représente un oiseau mort sur un tas de feuille

J'ai vraiment trouvé la couverture très belle.

 

Résumé : 

  RECEVEZ CE CŒUR...
« J’espère que vous accepterez ce présent en signe de sincères condoléances. »
Tel est le message, signe d’un certain Cœur-Brise , retrouve sur la pierre tombale d’une femme décédée onze ans auparavant.
Le présent en question ? Un cœur humain fraîchement prélevé ...
... POUR TOUT LE MAL QU’ON VOUS A FAIT.
Bientôt, d’autres jeunes femmes sont assassinées, dont les cœurs viennent fleurir de nouvelles tombes...
Qu’ont-elles en commun ? Et pourquoi ces offrandes funèbres ?
Un mystère a la hauteur d’un Pendergast au sommet de son art.

 

 

Sur l'auteur et son univers 

 

Preston

Nationalité : États-Unis 
Né(e) à : Cambridge (Massachusetts) , le 26/05/1956
Biographie : 
Diplômé de littérature anglaise, Douglas Preston a démarré sa carrière en tant qu’auteur et éditeur pour le Muséum d’histoire naturelle de New York. Il a aussi enseigné à l’université de Princeton. Durant ses huit ans passés au Muséum, il a écrit son premier livre de non-fiction.

À la même époque, il fait la connaissance de Lincoln Child, rencontre qui a été déterminante pour sa future carrière d’écrivain. Depuis, il a publié plusieurs autres romans du même genre avant de coécrire des livres à suspense avec Child ; Le violon du Diable, Le livre des trépassés, La chambre des curiosités, Ice Limit, Les croassements de la nuit, Mortel Sabbat (2016) ...

Aujourd’hui, Preston continue à écrire pour différents magazines. Il est aussi coproducteur d’une série de la chaîne américaine ABC. Avec sa femme et ses trois enfants, il vit dans le Maine aux États-Unis.

 

CHILD

Nationalité : États-Unis 
Né(e) à : Westport, Connecticut , le 13/10/1957

Biographie : 
Lincoln Child est le coauteur, avec Douglas Preston, d'une dizaine de thrillers à succès: Le violon du Diable, Le livre des trépassés, La chambre des curiosités, Ice Limit, Les croassements de la nuit, Mortel Sabbat(2016) ...

Il vit avec sa femme et sa fille à Morristown, New Jersey.

 

Sur les éditions

 

Une maison d’édition est un archipel de collections

Pourquoi l’Archipel ? À cette question, qui m’est souvent posée, j’apporte toujours la même réponse : une maison d’édition est un archipel de collections ; chaque collection, un archipel de livres. J’aurais pu me prévaloir de précédents connus, sans remonter à Archipel, recueil de nouvelles de Pierre Louÿs, ou à un excellent roman de Michel Rio, paru en 1987, qui porte ce titre. En créant cette maison d’édition en 1991, je souhaitais offrir, comme un créateur de mode propose sa collection d’hiver ou d’été, une collection, un archipel de livres, à chaque saison renouvelés, susceptibles d’offrir à tous les publics détente, émotion, évasion.

En quelque vingt ans d’activité – et plus de mille livres publiés – notre éclectisme a parfois pu surprendre.

« Comment, vous publiez tout à la fois des romans du terroir, des suspenses, des romans historiques, mais aussi des essais politiques ou de société, des enquêtes, des biographies, des ouvrages de psychologie, et même des livres illustrés ! Vous n’avez pas le tournis ? » Eh bien non ! Le tournis, nous tentons de nous en préserver en maintenant le cap d’une politique éditoriale cohérente. Moitié fiction, moitié non-fiction, nos cent nouveautés annuelles abordent certes des rives éloignées les unes des autres, mais ont un point commun : elles ont toutes pour mission de donner envie. Envie de connaître, envie de se cultiver, de se détendre ou de se passionner… Il est vrai que nos thrillers – « porter sur les nerfs », en anglais – sont choisis de façon à faire trembler… de peur ou de plaisir !

Depuis deux décennies, le « grand » public, qui n’est pas « un » mais multiple, a découvert un archipel où faire escale. Une nouvelle raison de délaisser, l’espace d’un livre, le petit écran dévoreur de temps, pour tourner la (ou les) page(s) et palper le velours 80 grammes porteur de promesses.

 

AVIS

Un grand merci à Mylène des Editions l'ARCHIPEL pour l'envoi de cette nouvelle enquête de l'inspecteur Pendergast.

 

Début du livre 

Isabelle Guerrero que ses amis et les membres de son club de bridge appelaient Iris- traversa le cimetière de Bayside dont les palmiers ondulaient paresseusement sous un ciel azur limpide.

 

Pour tout vous dire, c'est la première enquête de cet inspecteur que je lis et cela n'a aucunement géné la compréhension de l'histoire.

Nous assistons à une histoire plutôt sordide. Une jeune femme qui en se rendant au cimetière, voit son chien s'emparer d'une chose visqueuse qui ressemble à un coeur. Cet organe est posé sur la tombe d'une jeune femme avec un mot.

Pickett, nouveau directeur de la police, confie l'enquête à Pendergast qui a l'habitude de travailler seul et toujours sur le fil du rasoir; bizarrement certains de ses suspects sont retrouvés morts.

Pickett souhaitant se débarrasser de cet employé qui n'en fait qu'à sa tête, exige que ce dernier travaille en équipe avec un autre homme (ce dernier devant rendre des comptes à Pickett)

J'ai adoré le personnage de Pendergast qui est un homme dont on imagine 'allure très distingué et avec un langage plus que châtié. Ce dernier suit son idée, sans en faire part aux autres et par des moyens assez incongrus arrive à obtenir d'excellents résultats dans ces enquêtes.

Cette fois ci, il ne changera en rien ses habitudes en se rendant sur les lieux de la découverte du coeur, à Miami, laissant son équipier se débrouiller pour le rejoindre.

Néanmoins, cette fois-ci il va avoir la chance de croiser un médecin légiste, Fauchet, qui aura à coeur de faire avancer l'enquête et découvrir tous les oublis dans les précédentes autopsies. Ce médecin légiste, sous la coupe de son chef, réussira à agir à la manière de Pendergast et oser des choses qu'en tant normal elle n'aurait peut être pas faites. En effet, son chef a la facheuse tendance à ne pas la prendre au sérieux et à considérer que lui seul est apte à bien mener une autopsie.

Tout cela sans compter Pendergast et ses manies à ne jamais suivre les procédures ni les règles. En effet ce dernier va exiger d'avoir à faire à Faucher, qui lui semble totalement fiable et ayant des compétences inexploitées.

Puis le rapport de ce dernier avec le journaliste est tout simplement magnifique décrit.

 

 

Le style des auteurs

Une écriture posée, des mots et phrases simples. On suit l'enquête dans les pas de Pendergast qui reste à mon sens le personnage principal, de part son caractère, ses manières et surtout son côté border-line totalement à l'opposé de son allure distingué.

Rien ne semble l'effrayer, ni la violence, ni l'attitude des personnes qui l'entourent, préférant rester toujours courtois et ne laissant rien paraître de ses sentiments.

Il arrive au fil du temps, à apprivoiser son équipier, qui semble totalement fermé au départ à sa manière d'agir. Peu à peu les deux hommes, sans aucun rapprochement, parviennent néanmoins à avancer main dans la main et à se soutenir.

Une réelle réussite de ses deux auteurs d'arriver à faire passer autant de sentiments et surtout à nous faire apprécier Pendergast, à vrai dire je ne sais pas comment, mais toujours est-il que j'ai vraiment adoré ce personnage totalement décalé.

 

Le genre

On est plus proche du policier que du thriller à mon goût.

 

La forme de l histoire

Plusieurs chapitres vont rythmer l'histoire.

Le texte est très aéré et l'écriture est vraiment fluide. Ce qui en fait une lecture vraiment agréable.

 

Conclusion : 

Un bon policier qui vous fera passer un bon moment de détente. Ce n'est pas un coup de coeur, mais une lecture vraiment agréable.

 

Publié dans Lecture, polar

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article