CONFIDENCES D'UNE EMMERDEUSE de Hélène de MONTAIGU

Publié le par livrement_ka

CONFIDENCES D'UNE EMMERDEUSE de Hélène de MONTAIGU

Titre :  CONFIDENCE D'UNE EMMERDEUSE

Auteur : Hélène de MONTAIGU

Editions : ato-édité

Genre : roman

Nombre de pages : 173

Date : 2019 

Prix : 

 

Présentation physique du livre :

Un livre de moyen format comprenant un peu plus de 150 pages.

La couverture représente une jeune femme de dos tenant des ballons colorés.

 

Résumé : 

« Je m’appelle Zénaïde. Je suis une emmerdeuse. Les honorables membres de la fratrie au sein de laquelle j’ai vu le jour, dans leur grande sagesse, m’ont ainsi baptisée. »
Zénaïde a grandi dans un cadre familial avare de sentiments, où la domination masculine prévaut. Elle se sent à part d’une fratrie avec qui elle ne partage aucune connivence. Pourquoi donc a-t-elle été affublée du qualificatif d’emmerdeuse ? Cette mauvaise réputation, telle un second prénom, lui a collé à la peau toute sa vie. Elle n’a jamais pu s’en débarrasser. De quel outrage, cette petite dernière s’est-elle rendue coupable aux yeux des siens ? Zénaïde veut comprendre, et pour cela, elle va mener son enquête…
D’une plume incisive et pleine d’humour, Hélène de Montaigu livre ici un roman très personnel ; drôle, léger et rafraîchissant, pour le plus grand plaisir des lecteurs.

 

Sur l'auteur et son univers 

Diplômée de Sciences Po Paris, à l'issue de nombreuses années passées à arpenter la banque, Hélène de Montaigu est devenue coach pour découvrir le monde et les autres. Le désir d'écrire s'est imposé progressivement à cette passionnée de lecture. De la rédaction d'un blog "Ne soyez pas le second rôle de votre vie", la curiosité l'a poussée vers l'écriture proprement dite. Elle auto-publie un essai : "Aimez-vous l'argent ? ", où elle étudie le rapport intime avec cet obscur objet du désir ; puis un  récit : "Pour qui je me prends ? ou les tribulations d'un apprenti auteur", où elle raconte ses premiers pas dans l'écriture. Enfin, "Confidences d'une emmerdeuse ", son premier roman, plonge dans les méandres des relations familiales. 
  •  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AVIS

Un grand merci à Hélène de Montaigu, l'auteure, rencontrée via instagram, qui m'a adressé son premier roman.

 

Début du livre

Je m’appelle Zénaïde. Je suis une emmerdeuse. Les honorables membres de la fratrie au sein de laquelle j’ai vu le jour, dans leur grande sagesse, m’ont ainsi baptisée.

 

Zénaïde est la dernière née d'une fratrie déjà composée de cinq frères et soeur, issue d'une famille bourgeoise. Elle a presque vingt ans de différence avec son frère ainé. Alors que dans d'autres familles, la petite dernière aurait été chouchoutée plus que de raison, elle est ici mise à part et mise de côté, considérant qu'elle n'est pas la bienvenue.

Son enfance est dénuée de tous sentiments. Sa mère, très distante et peu démonstrative, va l'élever un peu à la dure. 

Par ce livre, l'auteure va nous conter la vie de Zénaïde, de sa naissance à sa vie d'adulte.

Cette petite fille semble insupporter ses proches, se faisant traiter d'emmerdeuse, surnom qu'elle gardera au fond de son coeur toute sa vie.

Pour sa mère, seuls ses fils ont l'air de compter et notamment son aîné. 

Zénaïde va évoquer toute son enfance et surtout va décrire ses parents et ses frères et soeur, leur caractère, leur vie et surtout ses ressentis par rapport à eux.

On est plongé en plein dans cette famille qui comme beaucoup d'autres, fait en sorte que les apparences soient à la hauteur de ce qu'elle souhaite. Mais quand on gratte un peu la surface, toute la réalité saute aux yeux, et elle n'est pas très belle à voir.

Et heureusement une lueur apparaît sous la forme d'un homme : Georges.

Comme le dit l'auteure :  "les histoires de famille sont rarement des contes ou les fées ont leur mot à dire à moins qu’elles ne s’appellent Carabosse"

Cette citation est vraiment conforme à l'histoire et la résume bien.

 

Contrairement à mes autres chroniques, je ne vais pas détailler les personnages, de peur de trop spoiler le livre. Car l'histoire tourne justement autour de tous les personnages.

 

Le point fort de l'histoire : 

Une écriture agréable et surtout incisive. Pas de faux semblants et de nombreux pics d'humour ou d'ironie. 

Pas de non-dits, un personnage principal qui s'assume complétement et qui n'a pas peur de dire ce qu'elle pense. Elle n'est pas du genre à se soumettre.

 

 

Le style de l'auteur

Une écriture totalement libre et surtout naturelle. J'ai vraiment apprécié de lire cette histoire et de découvrir cette jeune femme avec les mots d'Hélène de Montaigu. Une écriture de temps en temps piquante mais tellement juste et reflétant la véracité des sentiments de Zénaïde.

On pourrait y voir peut être quelques bribes de son enfance ou de quelque chose qu'elle a vécu, tant elle décrit si bien les situations et les ressentis.

Cette auteure réussit à nous faire passer un excellent moment alors même qu'il n'y a pas d'intrigue, pas de suspense, simplement la vie de Zénaïde; mais quelle vie !!!! Il n'en fallait pas plus pour que ce livre soit une réussite.

Tout est bien décrit, détaillé, certains personnages sont attachants, d'autres totalement excécrables, et Zénaïde essaye de se construire malgré tout, et vit sa vie comme elle le souhaite, quitte à se faire des ennemis. Et cela ne la gène aucunement.

Une plongée dans une famille presque comme les autres avec de l'extraordinaire dans l'ordinaire et surtout avec un personnage central qui n'a pas froid aux yeux et n'a pas peur de se mouiller ni de se fâcher, pour vivre en conformité avec sa conscience. 

De plus l'auteure a une facilité pour la dérision que j'ai trouvée vraiment subtile et que j'ai même quelques fois enviée.

 

Le genre

Un roman autour de la vie mouvementée de Zénaïde ou le récit de la vie de Zénaïde.

 

La forme de l histoire

Le récit est divisé en plusieurs chapitres.

Le texte est très aéré et l'écriture est fluide. Ce qui en fait une lecture très agréable. 

 

Conclusion :

Un joli roman détente et surtout une bien belle histoire très émouvante . Les relations familiales peuvent devenir vite ennuyeuses dans un livre, selon la manière de les raconter: mais ici le style de l'auteure permet une certaine légèreté, puis ses quelques notes d'humour font que cette histoire vous emporte.

Publié dans Lecture, roman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article