LES REPLIS DE L'HIPPOCAMPE de Corine JAMAR

Publié le par livrement_ka

LES REPLIS DE L'HIPPOCAMPE de Corine JAMAR

Titre :  LES REPLIS DE L'HIPPOCAMPE

Auteur : Corine JAMAR

Editions : Grand angle - BAMBOO

Genre : roman

Nombre de pages : 304

Date : 2019 (mai)

Prix : 

 

Présentation physique du livre :

Un livre de moyen format comprenant environ 300 pages.

La couverture représente une petite fille de dos, emmitouflée face à une étendue d'eau.

 

Résumé : 
Salomé fête son dix-huitième anniversaire. Et comme toujours, c’est sa mère qui souffle ses bougies à sa place. Calista s’était pourtant fixé un objectif : à dix ans, sa fille réussirait à les éteindre toute seule. Cet objectif n’a pas été atteint, malgré tous les artifices pour l’aider à muscler ses joues, le contour de sa bouche. L’année où Salomé devient majeure (responsable, émancipée – libre ! – si elle n’avait pas été handicapée), Calista apprend que son mari la trompe. Depuis dix-huit ans. Et avec la même femme.

 

 

Sur l'auteur et son univers 

Nationalité : Belgique 

Né(e) à : Bruxelles , le 01/01/1962

Biographie : 

Corine Jamar est née en 1962. 

Elle a été directrice artistique en agence de publicité pendant 12 ans. Dans le même temps, elle écrit. Elle est auteur jeunesse chez des éditeurs tel que Casterman, L'École des Loisirs, Mijade. Son premier roman "Emplacement réservé" s'inspire de l'histoire de sa fille aînée, handicapée.
En BD, elle est la scénariste des “Filles d'Aphrodite” (éd. Glénat), avec André Taymans au dessin et de “Blanche” (éd. Casterman).
Elle est actuellement sur le scénario de Mermaid Project.
 

Sur les éditions

Spécialisée dans la bande dessinée, la maison d`édition Bamboo Edition a été créée en 1997 par Olivier Sulpice. Depuis sa création elle est tournée vers le domaine de l`humour avec des collections thématiques comme Humour job ou Humour Sport. Elle a également créé une collection de bandes dessinées réalistes nommée Grand Angle, en 2002, et un label manga, Doki-Doki, en 2006, qui connait le succès grâce à une ligne éditoriale exigeante.

 

 

AVIS

Un grand merci à Corine JAMAR, rencontrée via instagram et qui a accepté de me faire parvenir son roman pour que j'en fasse une chronique.

 

Début du livre 

Cette année Salomé fête son dix huitième anniversaire. Et comme toujours, c'est sa mère qui soufflera à sa place les bougies du gâteau.

 

Un joli roman qui nous plonge dans la vie de Calista et Cyril, les parents de deux délicieuses filles : Salomé et Théodora.

Pour quelles raisons faire un roman de cette vie qui semble ordinaire ? Justement parce qu'elle ne l'est pas.

Cyril et Calista ont eu il y a dix huit ans leur première fille Salomé. Malheureusement, un accouchement plus que difficile qui s'est terminé en césarienne a causé de nombreux dégâts au nouveau-né. Cette dernière, Salomé est aujourd'hui lourdement handicapée.

Suite à la découverte des nombreuses séquelles de leur petite fille, les parents n'ont pas eu d'autres choix que de faire avec et de vivre le mieux de monde avec toutes les difficultés rencontrées.

Et comme si cela ne suffisait pas, ils ont découvert, alors que Salomé était un peu plus vieille, qu'elle était également atteinte d'autisme.

Alors que ces parents n'en parlaient pas, Théodora a décidé de pointer le jour de son nez, pour leur plus grand bonheur.

Puis un jour, le coup de téléphone qui va à nouveau faire basculer la vie de Calista : un homme lui apprend que son mari la trompe avec sa femme depuis 18 ans. Tout s'effondre. 

Est ce arrivé à cause de Salomé, à cause de son handicap, avant ? Après ?

Comment n'a t'elle rien vu ? Son mari l'a t'il vraiment aimé. Pour quelles raisons est-il resté ? Elle qui a arrêté de travailler pour s'occuper de leur ainé et qui a donc perdu son indépendance financière.

Elle qui tous les soirs avait peur que son mari ne rentre pas, comme lui avait dit le médecin. La plupart des couples explose devant une situation comme celle qu'ils vivent avec Salomé.

Calista va essayer de comprendre pour quelles raisons tout cela est arrivé. 

 

Les personnages :

Calista : une mère de famille qui semble avoir supporté le plus dur et qui va être confronté à une autre épreuve qui touche à la stabilité de sa famille. Elle semble forte mais au final tout cela la touche et à certains moments elle perd pied, se posant d'inombrables questions. Elle va rechercher au fond d'elle même les ressources nécessaires pour affronter ce passage plus que douloureux.

 

Salome : jeune fille lourdement handicapée mais qui n'en ai pas moins intelligente. elle a sa méthode pour communiquer avec les autres : son carton azerty.

Elle semble ressentir de nombreuses choses.

Alors qu'elle ne parle pas, ses autres sens semblent très accentués. Ils lui permettent de prévoir un certain nombre de choses, comme la mort la maladie. 

 

Cyril : il s'est laissé embarqué dans une relation extra-conjugale dans laquelle il se complait. Je n'arrive pas à savoir s'il se rend compte du mal qu'il fait à sa femme. Et il ne va pas se douter que Salomé ressent cet adultère.

Alors que sa femme découvre toute la vérité, il va enfin comprendre qu'il risque de tout perdre et ne va avoir de cesse de vouloir reconquérir la mère de ses enfants.

 

Théodora : même si elle demande moins de soins que sa soeur ainée, elle n'est pas oubliée par ses parents, qui mettent un point d'honneur à lui faire comprendre qu'elle existe au même titre que sa soeur, mais qu'elle a des besoins différents.

Cette dernière ressent quelque fois un peu de jalousie tout à fait normale.

 

Le point fort de l'histoire : Il s'agit d'une histoire qui aurait pu être un témoignage et qui  mon avis retrace le parcours du combattant que ressentent les parents d'enfants handicapés : que ce soient les difficultés au quotidien, de soin, de compréhension, ou tout simplement de rupture des liens familliaux, l'explosion du couple.... les non-dits, les mensonges, les ressentis...

 

Les thèmes abordés : le handicap, la souffrance, l'amour maternel, le couple et ses difficultés.

 

Le style de l'auteur

Un style particulièrement sensible.

On me dirait que l'auteure raconte en fait sa propre histoire, je n'en aurais aucun doute.

Tout ce livre est empreint d'une grande sincérité, de grandes souffrances également, mais aussi et surtout d'amour.

 

Le genre

Un roman.

 

La forme de l histoire

Aucun chapitre dans ce livre, mais plein de séparations.

Je pensais que je serais génée par cela, et en fait pas du tou. Le roman se lit d'une traite.

Il est présenté telle une histoire qui pourrait être verbale, avec des anecdotes, les point forts de l'enfance de Salomé, les différentes épreuves traversées et les ressentis de tous.

Le texte est aéré et l'écriture est fluide. Ce qui en fait une lecture très agréable.

 

Conclusion : 

Je ne connaissais pas cette auteure mais ne regrette pas de l'avoir découverte.

 

Publié dans roman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article