DE BONNES RAISONS DE MOURIR de Morgan AUDIC

Publié le par livrement_ka

DE BONNES RAISONS DE MOURIR de Morgan AUDIC

Titre :  DE BONNES RAISONS DE MOURIR

Auteur : Morgan AUDIC

Editions : Albin Michel

Genre : thriller

Nombre de pages : 490

Date : 2019 (Mai)

Prix : 21,90 €

 

Présentation physique du livre :

Un livre de moyen format comprenant près de 500 pages.

La couverture représente une hirondelle dans des barbelés.

 

Résumé : 

Un cadavre atrocement mutilé
suspendu à la façade d'un bâtiment.
Une ancienne ville soviétique envoûtante et terrifiante.
Deux enquêteurs, aux motivations divergentes,
face à un tueur fou qui signe ses crimes
d'une hirondelle empaillée.
Et l'ombre d'un double meurtre perpétré en 1986, la nuit où la centrale de Tchernobyl a explosé...

Morgan Audic signe un thriller époustouflant dans une Ukraine disloquée où se mêlent conflits armés, effondrement économique et revendications écologiques.

 
 

Sur l'auteur et son univers 

Biographie : cf babélio

Nationalité : France 
Né(e) à : Saint-Malo , le 30/01/1980

Biographie : 

Morgan Audic est un auteur français. 

Né à Saint-Malo, il grandit à Cancale. Il vit depuis plus de dix ans à Rennes, où il enseigne l’histoire et la géographie en lycée. 

Il est l'auteur de "Trop de morts au pays des merveilles", un thriller publié en 2016, puis de "De bonnes raisons de mourir" en 2019.

 

Sur les éditions

www.albin-michel.com

 

 

AVIS

 

Un deuxième livre pour cet auteur que je ne connaissais pas mais que je vais suivre de très près.

Début du livre

C'est vraiment le pire endroit où mourir, déclara l'officier Galina Nowak.

 

L'auteur nous plonge en Ukraine et en Russie, aux abords de tchernobyl, quelques années après la catastrophe.

Un homme est retrouvé assassiné de la plus horrible des manières et surtout le meurtrier a suspendu son corps à la façade d'un batiment situé dans la zone terrifiante proche de l'explosion, où le taux de radioactivité dépasse toutes les mesures les plus fortes.

Qui retrouve ce cadavre ? Un bus de touristes, mené par un guide, comme tous les jours pour visiter cette zone, des touristes totalement inconscients du danger de la radioactivité.

Deux enquêteurs sont dépéchés sur les lieux pour enquêter et retrouver ce tueur qui se pavane en posant sur chaque lieu de ses crimes une hirondelle empaillée.

Puis parallèlement, un homme est emBauché par le père de la victime pour découvrir la vérité.

 

Ce crime semble très proche d'un double meurtre perpétré en 1986 le jour de l'explosion de la centrale.

Entre politique, armée, écologie et taxidermie, nous nous retrouvons plongés dans une enquête où tous les moyens seront bons pour arriver à ses fins : le mensonge, la trahison, les fausses alliances et surtout où les dommages collatéraux seront de rigueur.

 

 

 

Les personnages :

Rybalko : Policier qui vient d'apprendre une bien mauvaise nouvelle. Fraichement divorcé, il a une fille qu'il aime plus que tout et pour qui il sera prêt à faire l'impossible et à prendre de gros risques en acceptant le marché proposé par Sokolov.

Ninel : jeune femme que Sokolov va envoyer à Rybalko pour l'aider dans sa mission. Cette personne a de nombreux secrets tous liés à l'intrigue. Elle fait partie de l'ONG 1986 qui a été créée suite à l'explosion.

Melnyk : Policier en charge de l'enquête. Formant un duo avec Nowak, il va essayer de trouver l'assassin et surtout de découvrir le lien avec le double meurtre de 1986.

Sokolov : Personnage très sombre qui cherche l'assassin non pas par sentimentalisme, mais plutôt par vengeance. Et il est prêt à tout pour arriver à ses fins. Il cache de nombreux secrets horribles et surtout il est immensément riche, ce qui lui permet de vivre en toute impunité.

 

Le point fort de l'histoire : Une intrigue en plein milieu de la zone de Tchernobyl. Entre meurtres et dangers dûs à la radioactivité, on va avancer à pas de loups pour découvrir le fin mot de l'histoire.

Et tout cela ne sera pas sans conséquences. 

Un petit apparté pour l'ONG 1986 que j'ai vraiment trouvée à sa place dans le livre. De nombreux enfants ayant une malformation dûe à l'explosion y vivent à l'abri des regards.

 

 

Le style de l'auteur

Un nouvel auteur encore pour moi. Entre la couverture qui est absolument magnifique, et ses lettres en reliefs, et le style de l'auteur, je me suis tout simplement délectée de cette superbe histoire sur fond de radioactivité.

Les décors sont totalement dans le sujet avec des zones désertes ou peuplées d'espèces particulières.

Quant aux noms, à consonnance russe ou ukrainienne, ils sont faciles facile à retenir. Car j'ai parffois du mal avec certains romans où les prénoms des personnages me font perdent le fil de l'histoire.

Entre un homme qui n'a rien à perdre pour gagner le maximum d'argent, un homme qui vit dans le pouvoir l'argent et surtout l'illégalité, et le duo de policiers, le lecteur aura plaisir à se plonger dans cette enquête hors du commun.

Entre corruption dans cette Ukraine totalement disloquée, et conséquences dûes à l'explosion, le lecteur va assister impuissant à toutes ces victimes de la radioactivité : entre cancer et malformations. 

Puis à côté de toutes ces horreurs, nous avons un tueur fou qui semble avoir comme passion la taxidermie, qu'il met à profit pour revendiquer ses meurtres liées semble t'il, à un évènement passé inaperçu lors de la catastrophe de Tchernobyl.

 

Le genre

Un thriller sur fond de radioactivité.

 

La forme de l histoire

Le récit est divisé en plusieurs parties dont le titre est un préambule à l'histoire. Puis les parties sont divisées elle-même en chapitres.

On suit parallèlement, Rybalko d'une part, et le duo Melnyk et Nowak d'autres part pour une enquête où toute l'aide est la bienvenue.

Le texte est très aéré et l'écriture est fluide. Ce qui en fait une lecture très agréable. La plume est dynamique et arrive à tenir en haleine le lecteur du début à la fin du livre.

 

Conclusion :

Une magnifique intrigue alliant la "pègre" et la catastrophe de Tchernobyl.

Je vous le conseille les yeux fermés.

Un auteur à suivre.....

Publié dans thriller

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article