EGARER LA TRISTESSE De Marion MCGUINNESS

Publié le par livrement_ka

EGARER LA TRISTESSE De Marion MCGUINNESS

Titre :  EGARER LA TRISTESSE

Auteur : Marion MCGUINNESS

Editions : Eyrolles

Genre : roman

Nombre de pages : 293

Date : 2019 (avril)

Prix : 16 €

 

Présentation physique du livre :

Un livre de moyen format contenant près de 300 pages.

La couverture représente une fleur sur une barrière blanche.

 

Résumé : 

À 31 ans, Élise vit recluse dans son chagrin. Quelle idée saugrenue a eu son mari de mourir sans prévenir alors qu’elle était enceinte de leur premier enfant ?

Depuis ce jour, son fils est la seule chose qui la tient en vie, ou presque. Dans le quartier parisien où tout lui rappelle la présence de l’homme de sa vie, elle cultive sa solitude au gré de routines farouchement entretenues : les visites au cimetière le mardi, les promenades au square avec son petit garçon, les siestes partagées l’après-midi…

Pourtant, quand sa vieille voisine Manou lui tend les clés de sa maison sur la côte atlantique, Élise consent à y délocaliser sa tristesse. À Pornic, son appétit de solitude va vite se trouver contrarié : un colocataire inattendu s’invite à la villa, avec lequel la jeune femme est contrainte de cohabiter.

 

Sur l'auteur et son univers cf Babelio

Nationalité : France 

Biographie : 

Marion McGuinness est rédactrice et traductrice indépendante, pour des maisons d'édition, des sites parentaux ou encore des marques de vêtements pour enfants.

Elle écrit sur des sujets aussi variés que la grossesse, la maternité, le maternage et la petite-enfance. 

Elle est l'auteure du blog "Maxi Best of McMaman" et rédactrice en chef du blog participatif, "Je suis une Seinte" (https://jesuisuneseinte.wordpress.com/).

"Égarer la tristesse" (2019) est son premier roman.

Elle vit à Angers avec sa famille.
 

 

Sur les éditions 

https://www.eyrolles.com/Qui-Sommes-Nous/

 

Le Groupe Eyrolles est présent sur Internet depuis 1997, avec des sites web consacrés à son activité de diffuseur et d'éditeur, et met en place assez tôt la possibilité de commander des livres de son fonds au travers de ces sites.

En 1999, le groupe décide d'ouvrir un véritable site marchand, en s'appuyant sur l'expertise de sa librairie spécialisée parisienne et sur sa structure de vente à distance (EyrollesPro anciennement Dlivres). Le site Eyrolles.com est lancé en juillet de la même année et ouvre avec un premier rayon : l'Informatique.

En 2000, les rayons Entreprise-management et BTP sont ajoutés sur le site et des partenariats sont mis en place avec quelques sites positionnés sur ces secteurs.

Depuis de nombreux rayons ont été rajouté, suivant ainsi à la fois les évolutions de l’activité de libraire et les nouveaux thèmes éditoriaux français.

 

 

AVIS

 

Un roman vraiment très agréable qui m'a fait passé un très bon moment.

Début du livre

Elise lisait son horoscope, coincé entre une pub de crèm amincissante et un jeu-concours pour gagner un affreux sac à main à la coleur indéterminé.

 

Elise est une jeune femme d'une trentaine d'années. Elle est veuve depuis un an.

Son mari depuis quelques années est décédé sans crier gare alors qu'Elise était enceinte de leur unique enfant.

Un bouleversement pour Elise qui fait que depuis, elle ne fait que survivre pour Ian, leur enfant né quelques temps après.

Elle vit cloitrée dans son appatrement avec son fils. Seule sa voisine du dessus, une grand mère sans âge, à qui elle rend visite régulièrement, la sort de sa tristesse et de son désespoir.

Jusqu'au jour où cette dernière liu confie les clés de sa maison de Pornic et lui demande d'aller sur place pour recommencer à vivre.

Elise hésite quelques jours. Et c'est à ce moment là qu'elle croise un homme dans l'ascenseur qui essaie d'entamer la conversation et qu'elle envoie sur les roses.

Elle apprend par la suite que ce dernier est le petit fils de Manou, dont elle lui parle si souvent car elle l'a élevée suite au départ de sa mère.

Et un jour, prenant son courage à deux mains, Elise prend Ian sous le bras et part en direction de Pornic.

Mais après quelques jours tranquilles, un colocataire inattendu va poindre le bout de son nez et s'installer.

 

Les personnages :

Elise : jeune trentenaire totalement effondrée suite au décès brutal d'Arthur, l'amour de sa vie, et père de son futur enfant. Elle n'arrive pas à surmonter son chagrin.

Clément : petit fils de Manou qui l'a élevé. Il se remet de sa rupture amoureuse Magali avec laquelle il vivait sans aucun amour.

Manou : grand mère à qui on a du mal à donner un âge. Va avoir avec Elise une relation de mamie et surtout de confidente. 

 

Le point fort de l'histoire : la renaissance d'une jeune veuve frappée par le dès brutal de son amour. Elle va se relever de la plus belle des manières, sans avoir à renier son caractère assez sauvage.

Depuis le décès elle n'a plus aucune vie sociale et vit renfermée sur elle-même et sur son fils.

 

Le style de l'auteur

Une écriture vraiment très agréable qui permet au lecteur une plongée dans l'histoire en douceur.

Alors je suis encore sortie de ma zone de prédilection, et j'ai été agréablement surprise. Je pensais ne pas accrocher mais j'ai bien aimé. Cela n'a pas été un coup de coeur pour autant.

Les descriptions des personnages, ainsi que des lieux est très présente, peut être un peu trop à mon goût.

Mais je n'ai pas pu lâcher ce livre avant de l'avoir terminé.

L'auteure a su rendre ses personnages très attachants et émouvants, surtout Clément.

Quant au personnage de Magali, j'ai vraiment trouvé qu'il était tout à fait à sa place dans le livre, avec son côté peste et hautain, ne s'avouant pas facilement vaincue.

Elise quant à elle est affublée d'une personnalité assez sauvage et surtout on sent qu'elle ne recherche pas la compagnie. Elle s'interdit tout plaisir préférent se focaliser sur le bien être de son fils.

 

Le genre

Un roman

 

La forme de l histoire

Le récit est divisé en plusieurs chapitres.

Le texte est très aéré et l'écriture est fluide. Ce qui en fait une lecture très agréable.

J'ai trouvé quelques passages un peu long et n'apportant pas grand chose.

 

Conclusion :

Ce roman est vraiment ce que j'appelle une lecture détente et idéal pour lire en vacances. 

Publié dans roman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article