L'INSIGNE DU BOITEUX de Thierry BERLANDA

Publié le par livrement_ka

L'INSIGNE DU BOITEUX de Thierry BERLANDA

Titre :  L'INSIGNE DU BOITEUX

Auteur : Thierry BERLANDA

Editions : Editions de Borée

Genre : thriller

Nombre de pages : 335

Date : 2019 (mars)

Prix : 7,50 €

 

Présentation physique du livre :

Un livre de format poche de près de 350 pages.

Une couverture représentant la rue d'une ville dans la nuit.

 

Résumé :  cf Babélio

Un assassin, qui se fait appeler le Prince, exécute des mères de famille sous les yeux horrifiés de leurs jeunes fils âgés de 7 ans. Opérant à l'arme blanche avec une rare sauvagerie, le meurtrier taille ses victimes en lanières. Telle est la punition qu'il inflige. Mais qui punit-il ? Et de quoi ? Pour répondre à ces deux questions fondamentales, le commandant Falier s'adjoint les services du professeur Bareuil, spécialiste des crimes rituels, « retraité » de la Sorbonne, et de Jeanne Lumet, qui fut sa plus brillante élève. Or la jeune femme est mère d'un petit garçon de 7 ans. Détail qui n'échappera sans doute pas au Prince...

Dès les premières pages, l'auteur nous plonge dans une descente vertigineuse au fin fond de la folie meurtrière. Certaines figures cauchemardesques prennent vie dans notre réel. Le Prince est de celles-là. Gageons que cette créature qui se nourrit de nos peurs hantera longtemps nos mémoires. 

 

Sur l'auteur et son univers cf Babelio

Nationalité : France 
Né(e) à : La Garenne , le 18 03 60

Biographie : 

Je vis à Paris et j'y écris nuit et jour (la nuit surtout). Trenet disait qu'il faisait des chansons comme un pommier fait des pommes. C'est ainsi que je fais des livres. Dans quel but ? Toucher et faire toucher ce qu'est l'humanité quand on l'a débarrassée de ces masques.
J'écris un roman (entre autre) à peu près tous les dix huit mois. Depuis une dizaine d'années, je me suis dit qu'il était temps de les partager. Parce que finalement un livre n'existe pas tant qu'il n'est pas lu. 

 

Sur les éditions 

Les éditions de Borée ont été fondées en 1989 avec une vocation régionaliste, publiant des ouvrages liés à l`Auvergne. Elle publie désormais plus largement des livres de poche et de littérature.

 

AVIS

 

Un thriller qui manie les meurtres commis de sang froid par un so-disant Prince avec un soupçon d'histoire.

 

Début du livre

Dimanche matin, 4 heures 

Chloé sort énervée du Slow club. Sa première virée dans une boite classe a tourné au fiasco.

 

Une jeune mère de famille, également professeur d'histoire ancienne entend en plein milieu de la nuit son téléphone. Au bout du fil la police.

Cette dernière enquête sur des meurtres monstrueux. Pourquoi font-ils appel à cette dernière sur la recommandation d'un de ses anciens professeurs, qu'elle aurait préféré ne jamais revoir.

En effet, ces derniers ne se sont pas quittés en très bon termes.

Toujours est-il que le commandant Fallier est insistant et souhaite que cette dernière les rejoigne au plus vite afin de donner son avis sur la scène de crime et plus particulièrement sur un objet découvert sur les lieux.

Son fils Léo est endormi et un policier est envoyé à son domicile pour le surveiller. En effet Jeanne et Paul le père de Léon, sont séparés depuis quelques temps.

Quand Jeanne arrive sur place elle assiste à une scène d'horreur qu'elle n'est pas prête d'oublier.

 

Les personnages :

Jeanne : cette jeune mère de famille est une femme simple qui enseigne l'histoire. Son fils unique Léo est la prunelle de ses yeux. avec Paul son ex compagnon ils ont une relation un peu particulière.

Léo : Ce petit garçon est vif et dynamique. Il n'a de cesse de voir ses parents se remettre ensemble. Il vivra algé lui une scène qui le marquera à jamais.

Paul : père de Léo, ne pouvant s'empêcher de tomber dans les bras de toutes le jeunes femmes. C'est cela qui a conduit Jeanne à ses séparer de lui.

Fallier : commandant à la veille de la retraite, il a enquêté sur de nombreux délits et crimes, mais là il fait face  un psychopathe hors du commun.

Le Prince : ce meurtrier tue de manière tout à fait  symbolique et surtout en rapport avec son enfance que je vous laisse découvrir. Il s'acharne sur la mère de famille devant les yeux de son fils qu'il place sur un piedestal. Quant au mari, il ne lui accorde aucun intérêt et le tue rapidement comme pour se débarasser de cette personne insignifiante à ses yeux, inexistante.

Bareuil : Mentor de Jeanne dont elle ne garde en tête que leur dernière entevue qui s'est mal terminée. Cet homme a semble t'il à ses yeux poussé le bouchon un peu trop loin, et cela elle n'arrive pas à lui pardonner.

 

Le point fort de l'histoire : il réside dans le rapport de l'auteur à l'histoire médiévale, et surtout au modus operandi de l'assassin tout à fait original et dont la cause trouve son origine dans la petite enfance de ce dernier.

 

Le style de l'auteur

C'est le deuxième livre que je lis de cet auteur ; les deux ayant un style tout à fait différent. Mais le point commun entre les deux est surtout un style d'écriture facilement reconnaissable de par notamment le vocbaulaire employé. 

Toujous les bons mots au bon moment, une certaine justesse des répliques, et surtout une histoire très travaillée.

Le sujet n'est pas simplement posé ni l'écriture faite à main levée. on ressent une certaine culture enrichie par des recherches pour faire de son livre un roman assez différent des autres.

Pour tout dire, moi qui ne fait pas de l'histoire ma tasse de thé, j'arrive à m'y intéresser par ce biais là. Car au-delà des rappels historiques, l'auteur réussit à les manier pour leur donner une symbolique et une signification qui fera avance l'enquête.

Et l'auteur ne se focalise pas sur les personnages, ne détaillant pas les traits de caractère, puisque là je ne pense pas que ça aurait apporter grand chose.

Et alors j'ai vraiment apprécié le pourquoi du comment des réactions de cet assassin qui se fait appeler le Prince. A un certain moment j'ai comme ressenti un peu de pitié pour ce personnage bien étudié.

Quant au parallèle entre les victimes et Jeanne, il est autant saisissant que terrifiant.

 

Le genre

Un thriller.

 

La forme de l'histoire

Le récit est divisé en plusieurs chapitres.

Le texte est très aéré et l'écriture est très fluide. Ce qui en fait une lecture très agréable.

Une connaissance et des recherches vraiment très enrichissantes sur les armes et les objets de cette époque.

 

Conclusion :

Le premier tome d'une trilogie qui s'anonce plus que réussie.

A suivre ......

 

Publié dans thriller

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article