6.36 d'Alexandre HOS

Publié le par livrement_ka

6.36 d'Alexandre HOS

Titre :  6.36

Auteur : Alexandre HOS

Editions : auto édité

Genre : récit

Nombre de pages : 151

Date : 2019

Prix : 12,66 €

 

Présentation physique du livre :

Un livre de format poche comprenant un peu plus de 150 pages.

 

4ème de couverture :  

Alexandre a six ans lorsque ses parents divorcent. En pleine fin des années soixante-dix, l’heure est à Kramer contre Kramer et à la séparation d’Abba. C’est le premier cataclysme de sa vie. S’en suivront plusieurs autres, tous les six ans.

Une sorte de malédiction s’installe ayant pour but terrains de jeux les relations parentales, les remariages et les abandons, au moins jusqu’à ses dix-huit ans.

L’omniprésence de l’ombre d’une mère désaxée, d’un père absent et de beaux-parents rivalisant avec la cruauté des Tenardier, Alexandre n’aura de cesse que de conjurer ce qu’il croit être malédiction sexennale.

Sa pire hantise, ce qu’il redoute le plus, c’est la sixième salve, la six trente-six.

 

AVIS

 

J'ai eu la possibilité de lire et de chroniquer ce livre par le biais du site Simplement pro  qui met en contact des nouveaux auteurs, soucieux de faire connaître leur livre et le faire sortir de l'ombre, et des lecteurs "lambdas" prêts à donner leur avis.

 

Début du livre

Cette ville où je m'apprête à être incarcéré, je la connais bien. Je n'y suis pas né, mais j'y ai vécu mes premières années.

 

Alexandre naît dans une famille assez particulière.

Sa mère et son père se sépare alors qu'il n'a que 6 ans. Cette période marque pour lui son premier cataclysme.... dont plusieurs suivront malheureusement.

Ballotté entre les deux, et entre plusieurs familles d'accueil, ce petit garçon fait de son mieux pour ne pas se perdre.

Son père refait rapidement sa vie, et sa mère enchaînent les histoires sans lendemain, favorisant ses activités à son fils.

Ce livre c'est l'histoire d'un petit garçon, né au mauvais endroit, au mauvais moment, qui est de trop dans la vie de ses proches.

Et malheureusement il va subir de plein fouet, les conséquences de cela.

Entre un beau-père et une belle-mère ne lui inculquant qu'humiliations et violence, il vivra en pointillés avec une crainte de chaque multiple de 6 ans. Car tout a débuté à ce moment-là. 

Ne voulant pas spoiler l'histoire, je préfère vous laisser découvrir le récit difficile d'Alexandre, cet enfant né "du mauvais côté de la barrière".

 

 

Le style de l'auteur

Est-ce un histoire autobiographique ? L'auteur ne nous le dévoile pas.

Néanmoins ce livre est présenté sous cette forme, avec le récit du personnage principal de sa naissance à la trentaine.

Peu de chapitres vont rythmer ce livre; ce qui manque un petit peu, car on est quelques fois dans la longueur.

Le texte est assez aéré et la plume fluide, ce qui en fait une lecture agréable.

Je suis encore une fois sortie de ma zone de confort pour essayer de me pencher sur des genres totalement différents de ce que jai l'habitude de lire.

J'aime à croire que je peux trouver des pépites dans tout genre.

L'ambiance de l'histoire est assez pesante de part notamment la dureté de l'histoire d'Alexandre qui est bien racontée par l'auteur. Le récit très détaillé fait passer de nombreuses émotions au lecteur qui ne peut y échapper. On se sent quelques fois mal à l'aise et impuissant face à ce petit garçon.

Alors au-delà de l'enfance "maltraitée", il y a cet enfant qui essaie de s'en sortir et d'avancer malgré un parcours chaotique.

J'ai vraiment apprécié la construction du livre sur la malédiction des 6 ans. L'auteur va conter les événements qui vont marquer le début ou la fin des 6 ans et de ses multiples : 12, 18, 24...... ans.

On ne peut qu'être bouleversé par la vie d'Alexandre qui, avec une force incroyable, va se relever et lutter contre cette "malédiction".

 

Je n'ai pas trouvé cette lecture facile ; mais n'est-ce pas là son atout ? 

 

 

 

Publié dans autobiographie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article