NE JETEZ PAS LES MORTS AU COMPOST de Catherine SECQ

Publié le par livrement_ka

NE JETEZ PAS LES MORTS AU COMPOST de Catherine SECQ

Titre : NE JETEZ PAS LES MORTS AU COMPOST

Auteur Catherine SECQ

Editions : librinova

Genre : polar

Dépôt légal 2019

Nombre de pages : 210

Prix : 14,90 €

 

 

Présentation du livre : 

C'est un livre au format moyen avec un peu plus de 200 pages.

La couverture est semi-rigide et représente en bas le dessin d'une femme (Josiane) et derrière le visage d'un homme de couleur mort dans du compost.

 

Résumé

Au pays des sorcières, entre Berry et Poitou, une petite ville thermale tranquille est le théâtre d’un meurtre répugnant. Il se passe de drôles de choses dans le milieu feutré des thermes, vous n’imaginez pas !

Commissaire de police au 36 quai des Orfèvres à Paris, je vais me retrouver parmi les curistes bien malgré moi. J’avoue que donner un petit coup de main à la brigade de gendarmerie locale, peu habituée à traquer les assassins, n’est pas pour me déplaire et va même me procurer un malin plaisir.

Avec l’aide de mon jeune assistant, Paul Holo, je vais mener cette enquête tambour battant, secouant au passage quelques préjugés bien ancrés. Tant pis ! Après plusieurs mois d’arrêt de travail forcé, la résolution de cette affaire me rassure : je n’ai pas perdu la main ni l’envie.
 

 

AVIS

Je vous présente mon tout nouveau livre reçu par le biais du site simplementpro.

Sur ce site on trouve vraiment de bons livres, même s'il s'agit pour la plupart de nouveaux auteurs.

 

Début du livre 

- Un peu de repos vous fera du bien Josiane. Et ne discutez pas, c'est un ordre.

- Mais, je vous assure, Monsieur Le Divisionnaire, je vais très bien. Je suis complètement rétablie.

 

Et me voici replongée dans les enquêtes du Commissaire Bombardier; un commissaire vraiment pas comme les autres.

Cette cinquantenaire n'a pas le profil type du commissaire. Elle se balade avec un blouson en cuir, et des Santiags. Elle a abandonné ses pantalons en cuir qui la gênaient depuis son accident.

Et oui, quand on est sur le terrain, ce sont les risques du métier. Après avoir été brûlée sur une grosse partie du corps et notamment sur les fesses, Josiane s'est retrouvée hospitalisée pendant quelques mois.

Aujourd'hui elle est sortie de l'hôpital mais son boss exige qu'elle prenne une semaine de repos.

Cette dernière a du mal à avaler la pilule, considérant sa profession comme essentielle à sa vie.

Il faut dire qu'elle n'a plus que sa fille et sa petite fille comme famille, ainsi qu'une tante à laquelle elle décide de rendre visite durant son repos forcé.

Mais c'est sans compter le vieil âge de sa voiture qui lui fait faux bond dans une petite ville thermale entre Berry et Poitou.

Josiane se retrouve coincée dans cette région en attendant la pièce qui permettra à sa voiture de redémarrer.

Mais le corps d'un homme est retrouvé dans du compost ; il s'agit d'un employé des cures.

Josiane va pouvoir reprendre du service pendant sa semaine de congés, en épaulant la gendarmerie, peu habituée à ce genre d'affaires. Elle va même faire appel à son assistant Paul Holo.

 

Les personnages sont attachants et très bien décrits par l'auteure.

S'agissant de Josiane, égale à elle-même, c'est une femme forte, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds, et n'hésite pas à lancer des petites réflexions et ruer dans les brancards. Elle est peu patiente et mène ses enquêtes tambour battant. Il est quelques fois difficile de la suivre elle, et son raisonnement.

Quant à Paul Holo, son assistant, c'est un homme patient, qui sait se montrer dévoué à sa patronne et encaisse ses réflexions sans trop rien dire. C'est un très bon policier en devenir.

 

Le point fort de l'histoire se situe je pense dans le caractère plutôt trempé de la Commissaire Bombardier, et dans les différents thèmes abordés par l'auteure.

 

Le style de l'auteure :

Nous sommes dans un polar très plaisant à lire. Le texte est aéré et la plume très fluide; ce qui en fait une lecture agréable.

Plusieurs chapitres assez courts, et chacun avec un titre accrocheur vont rythmer l'histoire pour la rendre vraiment intéressante.

L'auteure arrive à toucher le lecteur avec plusieurs sujets particulièrement d'actualité : comme le racisme, l'homophobie. Sans omettre les allusions au jardinage, cher au coeur de l'auteure.

En effet, que ce soit dans ce tome, ou celui d'avant, on est régulièrement plongé dans le monde du jardinage, des jardiniers.... Il est difficile de mettre de côté sa passion et on n'a qu'une envie, en distiller quelques gouttes par ci et par là. 

On va également découvrir dans cet opus, le côté plus personnel de Josiane, et son coup de coeur pour la victime. On se rend compte qu'elle est une femme comme les autres, et que ses sentiments qui sont quelques fois mis en veille pour l'exercice de son métier n'en demeurent pas moins présent comme chez toute femme.

J'aime également l'idée des petits carnets dont a besoin la commissaire, et j'aime à penser que les dessins qui apparaissent dans le livre sont des reproductions des carnets. 

On ne peut que sourire, voire rire à certains passages compte tenu de certaines situations, ou via le soupçon d'humour, (avec certaines scènes ou réflexions burlesques) , et d'ironie qui rend cette lecture légère. Comment ne pas fondre devant la réaction de certains personnages, leurs noms ou surnoms.

Mais n'oublions pas que nous sommes dans un polar, une enquête criminelle, avec une intrigue très bien ficelée et une enquête résolue de main de maître par cette femme plus que professionnelle et compétente.

Et n'oublions pas ce décor qui en ferait rêver plus d'un : La Roche Posay et ses cures. Qui n'a jamais rêver de confier son corps à des mains expertes en massages et en soins spécifiques pour retrouver le bien-être souvent oublié.

 

Que va t'il arriver au commissaire Bombardier dans les prochains tomes ? A quelles affaires criminelles va t'elle être confrontée ? et surtout pourra t'elle un jour retrouver l'amour et enfin concilier sa vie personnelle et sa vie professionnelle avec brio ?......A suivre

 

 

 

Sur l' auteur : cf Babélio

Nationalité : France 
Né(e) à : AVION (62) , le 24/07/1956

Biographie : 
Ingénieur, Catherine Secq a consacré sa vie professionnelle à l’horticulture. La nature, les plantes font partie de ses centres d’intérêt.
D’ailleurs, il en est beaucoup question dans ses romans. Pourquoi pas si cela peut leur conférer un air rafraîchissant ?
Orléanaise de coeur et dégagée de ses obligations professionnelles, Catherine Secq se consacre désormais à l’écriture, son autre passion.
Elle créé une brave commissaire qui fait ce qu’elle peut et publie « Meurtre bénévole », son premier polar. Pour découvrir l’univers de la commissaire Josiane Bombardier : https://commissairebombardier.com/ 

 

Publié dans polar

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

SECQ Catherine 09/08/2019 18:33

Une analyse très complète. Un vrai travail de pro ! Merci Karine