HISTOIRE D'UN PETIT RIEN de Renaud LACHAMP

Publié le par livrement_ka

HISTOIRE D'UN PETIT RIEN de Renaud LACHAMP

Titre : HISTOIRE D'UN PETIT RIEN

Auteur : Renaud LACHAMP

Editions : librinova

Genre : roman

Nombre de pages : 117

Date : 2019

Prix : 

 

Présentation physique du livre :
Un livre de format moyen comprenant un peu plus de 100 pages.
La couverture est composée d'une photo quelque peu banale mais reflétant bien le corps de l'histoire. Il s'agit d'un petit ours en peluche au pied d'une gouttière dans une rue.


4ème de couverture :  
Histoire d'un Petit Rien est l'extraordinaire odyssée d'un ours miniature. Est-ce un jouet, un animal, un robot, ou les trois en un?
Ce conte drolatique, qui commence en Suisse orientale pour finir parmi les étoiles, en passant par le Jardin du Luxembourg à Paris, émeut et surprend par sa couleur inédite. Vous y rencontrerez aux côtés de notre héros, Maxime le jeune conservateur du Muséum national d'histoire naturelle, Stresa la talentueuse étudiante vétérinaire, l'inénarrable Docteur Sonafort - qui perça le secret des battements du coeur de l'ours enfant demeuré nain par manque affectif - sans oublier l'infâme commerçante Irma Felgenhauer, et une multitude de comparses à quatre pattes...
On y aborde aussi des univers insoupçonnés ou imparfaitement connus - tels la faune dans les cités, ou bien les arbres et leurs propriétés.
Faisant appel à des mythes fondateurs de notre civilisation, revisités par une imagination débordante, ce roman d'apprentissage s'adresse aux adolescents et aux personnes de tout âge, dont l'imaginaire demeure en éveil et ne cherche qu'à être stimulé.



AVIS

Renaud Lachamp m'a contactée par mail pour me proposer de chroniquer son livre assez original et sortant des sentiers battus.


Début du livre
Nul ne saura jamais ni où ni comment Petit Nounours fut conçu.
Dans la stratosphère, où préside la Grande Ourse, divinité tutélaire des ursidés ?


Dès les deux premières phrases, l'histoire est lancée. le lecteur se retrouve plongé dans ce livre accompagnant Petit Nounours.
Qui est il ? D'où vient-il ? Comment est-il arrivé là ? et surtout pourquoi ?
Nul ne le sait, mais toujours est-il qu'il est particulier ce petit personnage. Très petit, avec des caractéristiques particulières, ce dernier souhaite rejoindre la Confédération, dans laquelle 26 sociétaires ours nains règnent.
Petit Nounours erre dans la vie, dans la commune d'Appenzell à la recherche de sa destinée.
Il se retrouve dans cette vieille ferme où il va rencontrer divers animaux et insectes.
Il va ensuite décider de prendre le large afin de partir vers son destin.
Dans son périple il va rencontrer tour à tour Irma, une vieille femme qui s'essaie au commerce pas tout à fait légal et avec des manières qui laissent quelque peu à désirer.
Heureusement Maxime va venir à son secours .
Il va poursuivre son odyssée parsemée d'embûches et surtout rencontrer de nombreuses personnes.



Le style de l'auteur
Une lecture qui sort des sentiers battus.
Le personnage principal est un ours en peluche que l'auteur a voulu animé et "vivant", quoique on ne sait pas très bien de quelle matière il est fait.
Tout autour de lui est un mystère : sa naissance, son arrivée sur terre.
On plonge dès le début dans un conte plutôt fantastique tout en étant assez naturel. Au fil de l'histoire, on en arrive à oublier le caractère surprenant de ces animaux qui parlent ou de certaines scènes assez irréelles.
On se retrouve entraîné par Petit Nounours dans son périple extraordinaire et difficile pour ce petit être.
Le décor : l'auteur nous fait découvrir la Suisse et ses cantons, en apportant quelques touches historiques et de nombreuses description : ce qui confère à l'ouvrage une certaine richesse.
Puis on traverse le pays pour se retrouver à Paris, à la Ménagerie du Jardin des Plantes puis au Jardin du Luxembourg.
J'ai beaucoup apprécié ce parallèle entre d'un côté l'histoire racontée telle un conte ou une légende, et les lieux tout à fait concrets, existants et plein d'atouts historiques et de références.
La relation entre les différents personnages est également bien travaillée : on passe de certaines personnes assez véhémentes et surtout désagréables qui ne voient que leur petite personne, comme Irma, à d'autres qui vont s'attacher à l'Ours pour lui permettre une meilleure vie, comme Maxime.
Ces personnages vont tour à tour être détaillés et décrits par l'auteur de manière à se les imaginer.
Alors qu'au départ on a du mal à concevoir cet ours vivant, l'auteur va décrire autant ses caractéristiques physiques que mentales.
Quant au rythme du récit, il est assez linéaire. On découvre l'histoire composée de quelques chapitres; eux-mêmes divisés en sous-parties. 
La plume est très imagée, ce qui va dans le sens du conte, et la lecture est assez aérée : ce qui en fait une lecture agréable.
Le vocabulaire utilisé par l'auteur est très fourni, riche, imagé et poétique. Il se marie très bien avec l'histoire.
Quand aux sujets traités, il sont tous de société, malgré la fiction de l'histoire :
- le soulèvement des animaux à la ferme contre l'humain qui essaie d'amener la modernisation au détriment de la nature.
- le rapport difficile entre certains humains et les animaux : humains capables de maltraitances et de cruautés
- l'incapacité de certains êtres à s'adapter à ce monde qui peut se montrer intolérant, cruel et égoïste
- puis cette quête de Petit Nounours pour trouver l'endroit idéal qui lui permetra d'atteindre le royaume tant désiré.
L'auteur va explorer de nombreuses hypothèses pour expliquer cette "légende" qui gravite autour du personnage principal.

Une jolie sortie des sentiers battus, à réserver néanmoins aux adolescents et adultes, compte tenu du langage assez complexe. Une adaptation pour les enfants serait peut être à envisager, soit en récit, en bande-dessinée ou pourquoi pas en dessin animé.



Sur l'auteur et son univers
Dès l'âge de 18 ans, j'ai ressenti en moi le désir de faire appel à mon imagination prolixe et débridée pour raconter des histoires non-conformistes mêlant inextricablement la réalité à la fiction. Histoires touchant autant à l'évolution de nos sociétés, (notamment celles qui sont traversées par des cultures parfois antagonistes et des langues à la coexistence problématique), qu'à des sujets à caractère plus intime. Mes occupations professionnelles, empreintes de rigueur et d'aridité, ne m'ont pas laissé le loisir d'exploiter ces traits de ma personnalité. Ce n'est que sur le tard que je me suis décidé à créer des univers imaginaires, toujours drôlatiques, souvent en déshérence.
Retrouvez moi sur : https://www.renaudlachamp.com

Publié dans roman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article