MORTELLE TENTATION de Christophe FERRE

Publié le par livrement_ka

MORTELLE TENTATION de Christophe FERRE

Titre : MORTELLE TENTATION

Auteur : Christophe FERRE

Editions : l'Archipel

Genre : thriller

Dépôt légal : 2019 (octobre)

Nombre de pages : 376

22€

 

 

Présentation du livre : 

C'est un livre de format moyen comprenant près de 400 pages.

La couverture représente une jeune femme avec dans le fond un paysage de montage avec un refuge.

 

Résumé

Quand l'homme que vous aimez est accusé du pire, la confiance et la passion vacillent. Connaît-on vraiment la personne qui partage notre vie ? Dans un coin sauvage des Pyrénées, le cadavre d'une jeune femme est retrouvé entièrement nu. Peter, le mari d'Alexia, randonne en solitaire à cet endroit mais il est injoignable depuis le jour du meurtre.
D'abord inquiète qu'il ait croisé la route de l'assassin, Alexia découvre avec effroi qu'il connaissait la victime. Et s'il était en réalité le meurtrier ? Déchirée entre l'amour et le doute, Alexia doit faire éclater la vérité.
 

 

AVIS

Encore un thriller qui valait le coup d'être lu. J'avais déjà entendu parler de l'auteur mais sans avoir lu aucun de ses livres. C'est chose faite et je pense que je vais me pencher sur ses précédents ouvrages.

 

Début du livre 

Quelques mètres après la bifurcation, l'homme commença à devenir bizarre. Le sentier était étroit, la pente s'accentuait, les cailloux roulaient sous les pieds.

 

Un couple heureux et amoureux comme au premier jour avec un enfant déjà adolescent. Voilà comment on pourrait décrire Alexia, Peter et Kévin.

Pendant quelques jours, Peter ancien rudbyman du stade toulousain est allé en montage faire de la randonnée : sa passion. Mais comme à son habitude, Alexia ne sait pas grand chose ni de son itinéraire, ni de son délai d'absence. Mais ils fonctionnent de cette manière et cela convient à tout le monde.

Oui mais cette fois ci, il y a des raisons de se faire du souci. En effet, une jeune fille a été retrouvée morte dans les montages, nue et surtout avec des traces qui ne laissent aucun doute sur les circonstances de son décès.

Léo, meilleur ami de Peter est le premier à alerter Alexia sur cette étrange et horrible fait divers. En effet, l'absence de contact avec Peter l'a poussé à se poser des questions.

Alexia, elle aussi ne parvenant pas à joindre son mari, va se confier à sa meilleure amie. Puis elle va décider de creuser sur ce meurtre qui la met mal à l'aise.

Son mari pourrait-il être le coupable ? Ou alors la prochaine victime.

Alexia, avocate de profession, ayant déjà assisté à toutes sortes de scénarios possibles, ne sait plus sur quel pied danser.

Puis que viennent faire tous ces indices qui semblent tous désigner Peter. Non ce n'est pas possible. Elle aurait senti ou vu des choses, depuis vingt deux ans ?

 

L'auteur va plonger le lecteur dans une enquête qui va aller de rebondissements en rebondissements. Un pas en avant vers l'innocence de Peter et deux pas en arrière.

C'est au moyen d'une plume fluide et d'un texte aéré que vous allez accompagner Alexia dans des découvertes qui vont faire vaciller sa raison. Effectivement, l'auteur va la faire passer par de nombreux sentiments : de l'amour, à la suspicion, au doute, en passant par la haine....bref le lecteur ne sait quoi penser.

Alexia elle-même est partagée entre toutes ses découvertes qui accablent son mari et tout ce qu'ils ont vécu ensemble.

 

Des chapitres courts vont donner de la force au rythme du récit . Pas le temps de reprendre son souffle. Dès le premier chapitre, on assiste à une scène qui ne va laisser aucun doute sur la suite de l'histoire.

L'auteur va dans ce chapitre décrire une scène difficilement soutenable et surtout très explicite et détaillé. Une scène animale , d'une sauvagerie exceptionnelle . Quant à l'auteur de cette scène, il semble d'une froideur et surtout d'un calme à glacer le sang. 

Un prédateur face à sa proie.

 

De plus la faible longueur des chapitres entraînent le lecteur à ne pas lâcher l'histoire. On se dit "allez encore un chapitre, il est pas long" et on enchaîne encore et encore.

 

Puis après cette première scène, l'auteur va raconter l'histoire avec de nombreux sous-entendus, puis de doutes, le tout dans une ambiance pesante mais également d'amour inconditionnel d'Alexia pour son mari et vice versa. Même si cet amour est mis à rude épreuve, il existe et surtout il est toujours présent tout au long du récit.

 

Les personnages sont assez particuliers et très bien travaillés par l'auteur :

- Alexia est une personne forte mais dont les sentiments vont être chamboulés. Entre coïncidences, et découvertes, ses nerfs vont être mis à rude épreuve. Mais rien ne va lui faire oublier son amour pour son fils. J'ai été quelques fois agacée par l'amour un peu trop aveugle et qui rendait Alexia totalement dépendante à son attirance envers son mari.

Peut être est-ce parce que je n'ai pas réussi à m'identifier à ce personnage un peu trop obnubilé par certaines choses au détriment d'autres beaucoup plus importantes à mes yeux.

- Peter est présenté sous un nouveau jour à Alexia, et agit de manière tout à fait irrationnelle à certains moments, et plusieurs éléments de sa personnalité vont être révélés au grand jour. Au grand dam notamment d'Alxia qui va tomber des nues, et se sentir trahie et humiliée.

Puis tous les autres personnages vont tour à tour être suspectés par cette dernière.

 

Une couverture qui est un appel à lire. Elle est magnifique.

 

Un titre qui reflète le récit . On se trouve dans un thriller psychologique qui va prendre le dessus sur la violence et la brutalité de certaines scènes.

 

Une intrigue superbement travaillée qui va nous fait passer par des multitudes de sentiments et qui va bousculer nos pensées. On va être amené à réfléchir sur certains éléments qui ont pu nous toucher personnellement.

 

Je ne peux que vous conseiller ce livre entre thriller pur et dur et thriller psychologique qui dès le départ va vous plonger dans une ambiance plus que pesante et se resserrant autour du meurtrier petit à petit.

 

 

Sur l'auteur : cf Babélio

Nationalité : France
Biographie :

Christophe Ferré est un auteur dramatique, romancier et scénariste français. Il est la plume de plusieurs personnalités politiques et artistiques.

Christophe Ferré passe sa petite enfance à Châteaudun et séjourne fréquemment à Illiers-Combray, le village de Marcel Proust, berceau de sa famille paternelle. Adolescent, il est élève au lycée Hoche (Versailles) puis au lycée Lakanal (Sceaux) en hypokhâgne et khâgne. À cette époque, il monte des pièces sous la direction de Denis Podalydès au théâtre Montansier à Versailles. Après le concours de l’École normale supérieure, il devient professeur de lettres à l’âge de 21 ans. Fasciné par la musique de Serge Prokofiev, dont le rythme inspire son travail artistique, il se lie d'amitié avec la femme du compositeur, Lina Prokofiev, avec qui il habite à Vevey (Suisse). Il publie un premier roman en 1995, La Chambre d'Amour (Arléa), très remarqué par la critique. Le livre, adapté par l'auteur sur France Culture, obtient le Grand Prix international de la radio face à Nancy Huston en 1999.

Il obtient le Grand Prix de la nouvelle de l'Académie française en juin 2010 pour son livre La Photographe consacré au 11 Septembre.

Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, le nomme Chevalier des arts et des lettres en juillet 2010 et lui remet personnellement ses insignes.

 

 

Sur les éditions :

Une maison d’édition est un archipel de collections

Pourquoi l’Archipel ? À cette question, qui m’est souvent posée, j’apporte toujours la même réponse : une maison d’édition est un archipel de collections ; chaque collection, un archipel de livres. J’aurais pu me prévaloir de précédents connus, sans remonter à Archipel, recueil de nouvelles de Pierre Louÿs, ou à un excellent roman de Michel Rio, paru en 1987, qui porte ce titre. En créant cette maison d’édition en 1991, je souhaitais offrir, comme un créateur de mode propose sa collection d’hiver ou d’été, une collection, un archipel de livres, à chaque saison renouvelés, susceptibles d’offrir à tous les publics détente, émotion, évasion.

En quelque vingt ans d’activité – et plus de mille livres publiés – notre éclectisme a parfois pu surprendre.

« Comment, vous publiez tout à la fois des romans du terroir, des suspenses, des romans historiques, mais aussi des essais politiques ou de société, des enquêtes, des biographies, des ouvrages de psychologie, et même des livres illustrés ! Vous n’avez pas le tournis ? » Eh bien non ! Le tournis, nous tentons de nous en préserver en maintenant le cap d’une politique éditoriale cohérente. Moitié fiction, moitié non-fiction, nos cent nouveautés annuelles abordent certes des rives éloignées les unes des autres, mais ont un point commun : elles ont toutes pour mission de donner envie. Envie de connaître, envie de se cultiver, de se détendre ou de se passionner… Il est vrai que nos thrillers – « porter sur les nerfs », en anglais – sont choisis de façon à faire trembler… de peur ou de plaisir !

Depuis deux décennies, le « grand » public, qui n’est pas « un » mais multiple, a découvert un archipel où faire escale. Une nouvelle raison de délaisser, l’espace d’un livre, le petit écran dévoreur de temps, pour tourner la (ou les) page(s) et palper le velours 80 grammes porteur de promesses…

 

Publié dans thriller

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article