SURFACE d'Olivier NOREK

Publié le par livrement_ka

SURFACE d'Olivier NOREK

Titre : SURFACE

Auteur : Olivier Norek

Editions : Michel Lafon

Genre : thriller

Date : 2019

Nombre de pages : 425

 

 

ACHAT

 

 

Résumé : 

Prix Maison de la presse 2019 Un grand roman, baigné d'une profonde humanité. " Julie Malaure, Le Point " Norek se renouvelle encore et nous étonne toujours : sacrée réussite ! " Hubert Artus, LiREIci, personne ne veut plus de cette capitaine de police. Là-bas, personne ne veut de son enquête. Avec Surface, Olivier Norek nous entraîne dans une enquête aussi déroutante que dangereuse. Un retour aux sources du polar, brutal, terriblement humain, et un suspense à couper le souffle.

 

 

Informations sur l'auteur 

Ravie de débuter ce partenariat avec les éditions Michel Lafon

Nationalité : France
Né(e) à : Toulouse , le 02/08/1975
Biographie :
Olivier Norek est écrivain et scénariste.

Il est lieutenant de police à la section Enquête et Recherche du Service Départemental de la Police Judiciaire (SDPJ) en Seine Saint-Denis (93).
Il travaille d'abord en tant que bénévole chez Pharmaciens sans frontières durant trois années, lors desquelles il participe à la réhabilitation d'un hôpital à Saint-Laurent-du-Maroni en Guyane, ainsi que de l'approvisionnement en matériel médical des hôpitaux et camps de réfugiés des territoires en guerre de l'ex-Yougoslavie (1994-1995).
Il devient gardien de la paix à Aubervilliers, puis rejoint la PJ au service financier, puis au groupe de nuit chargé des braquages, homicides et agressions. Après avoir réussi le concours de lieutenant, il choisit Bobigny au sein du SDPJ 93, à la section enquêtes et recherches (agressions sexuelles, enlèvement avec demande de rançon, cambriolage impliquant un coffre-fort…).
Il écrit quelques textes et participe en 2011 à un concours de nouvelles. Il décide de se mettre en disponibilité pour écrire son premier roman "Code 93" (2013), un polar réaliste qui nous plonge dans le quotidien des policiers en Seine-Saint-Denis.
"Territoires" (2014), présenté en exclusivité à l’occasion du 6ème Festival International des Littératures Policières de Toulouse Polars du Sud, est la suite de "Code 93".
Son 3ème livre, qui met en scène le capitaine Coste, "Surtensions", paraît en 2016. Il obtient le prix du polar européen du magazine "Le Point" et le Grand Prix des lectrices Elle - Policiers 2017.
En 2017, il publie "Entre deux mondes" où il aborde un sujet brûlant d'actualité : le parcours de migrants arrivant en France. Il remporte l'Étoile du Parisien du meilleur polar 2017. Norek a travaillé à l’écriture de la sixième saison de la série télévisée française "Engrenages" (2017).
Il a reçu le prix du Polar Babelio 2019 pour "Surface" (Éditions Michel Lafon), prix Maison de la presse 2019.
Les droits de ses romans sont déjà acquis afin d'être passés en série télévisée.

 

Début du livre

Lancés à tombeau ouvert dans les rues de Paris, les deux types bringuebalés à l'arrière du véhicule s'acharnaient à lui faire lâcher son arme.

 

A V I S

Un partenariat qui commence sur les chapeaux de roue avec ce thriller qui décoiffe.

Comment ne pas réussir un thriller qui se passe au sein de la police, quand on a passé une partie de sa carrière au sein même de cette profession ? 

Olivier Norek sait vraiment de quoi il parle, les procédures, les coulisses de ce métier qui fait tant rêver mais qui réserve bien des surprises, bonnes ou mauvaises.

Tous les matins, on se voit confronté à de nouvelles choses.

Et quand une intervention tourne mal elle peut conduire directement à la case départ, ou pire, à la case Isolement.

C'est ce qui arrive à Noémie, jeune femme dans la police qui a sous ses ordres une équipe d'hommes et de femmes.

Côté personnel, elle semble filer le parfait amour avec un collègue.

Puis un jour, elle se retrouve à l'hôpital entre la vie et la mort, défigurée par des tirs de carabine.

 

L'enfer reste toujours le regard que les autres portent sur nous. Comme un jugement.....Mais là, dans celui du psy, elle ne lut qu'une insupportable bienveillance professionnelle.

 

L'auteur vous entraîne dès la première page, dans une histoire palpitante mais également angoissante. On vit aux côtés de Noémie, un quotidien qui va basculer et qui va la mener au fin fond de l'Aveyron, dans un commissariat un peu plan plan.

Des personnages très travaillés, et surtout celui de Noémie, personnage principale, à qui on pourrait s'identifier. Elle est une femme forte, mais sensible à la fois. Elle est indépendante et surtout possède un caractère assez trempé, qui va lui permettre de se relever malgré les épreuves.

Quant à sa relation avec Melchior, elle est tout simplement magnifique et très professionnelle.

 

Noémie s'assombrit, réalisant que ses cicatrices appartenaient désormais à tout le monde.

 

J'ai vraiment apprécié le parallèle entre la province et Paris; Cette vision assez simpliste du travail un peu plan plan des commissariats de campagne, mais tellement réaliste.

Alors qu'elle vient dans cette région pour reprendre du poil de la bête, Noémie va  devoir reprendre du travail plus tôt que prévu.

Néanmoins, l'auteur a su adapter les policiers de Decazeville qui vont trouver grâce aux yeux des policiers de Paris.

Ces policiers, qui n'ont pas hésité à mettre de côté Noémie en raison de ses séquelles (tant physiques que psychologiques). Heureusement elle peut compter sur Chloé et son compagnon pour ne voir en elle que la personne qu'elle était avant, faisant fi de son apparence physique.

 

Flatteur... Je suis sûr que vous dites ça à tous les policiers qui se sont fait envoler la moitié de la gueule et qui se retrouvent au fin fond de la France avec une enquête en noir et blanc.

 

Puis cette affaire vieille comme érode qui remonte à la surface (tiens cela me dit quelque chose) et qui va remuer le village.

De nombreux secrets et de nombreux non-dits qui vont être mis au jour et permettre à Noémie de se replonger dans le bain, alors qu'elle avait été envoyée dans ce petit bled pour une toute autre raison.

Les policiers de Decazeville vont être impressionnés par ce petit bout de femme qui sait ce qu'elle veut et surtout sait où elle va.

Une ambiance qui décape mais en même temps qui est plus que taiseuse. On ressent tous les mensonges, et on se méfie de tous. Puis Léon, ce sacré Léon qui va faire fondre notre personnage principal.

 

 

Que vous dire ? A part que vous devrez prévoir quelques heures avant d'entamer ce livre au risque de vous en mordre les doigts. Difficile de le lâcher en plein vol, difficile de se concentrer sur autre chose : addictif et prenant de la première à la dernière page.

Quant au dénouement ? Explosif, tout en trouvant sa source au fin fond des mémoires.

Divisé en plusieurs chapitres et en plusieurs parties, ce livre écrit d'une plume très fluide est vraiment une lecture agréable. 

Je n'avais lu aucun livre d'Olivier Norek, et avec ce thriller il entre pour moi dans la cour des grands de ce genre.

 

Ce soir là, pour leur sauver la vie, il avait fallu un chien tout déglingué, une brute à la main lourde et l'oxygène pur d'un plongeur.

 

Je vous conseille évidemment ce livre, qui peut faire l'objet d'un cadeau de Noël . Un page-turner de folie!!! Du suspense, des émotions, des mensonges, bref un feu d'artifices de sentiments tous plus forts les uns que les autres.

 

 

 

 

Me retrouver sur les réseaux sociaux :

 

INSTAGRAM

 

TWITTER

 

YOUTUBE

 

FACEBOOK

Publié dans thriller

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article