ANTICLINAL : à l'aube du dix-millième jour de Maxent Lisle

Publié le par livrement_ka

ANTICLINAL : à l'aube du dix-millième jour de Maxent Lisle

Titre : ANTICLINAL : à l'aube du dix-millième jour

Auteur : Maxent Lisle 

Editions : Librinova

Genre : roman

Date : 2019

 

 

ACHAT

 

 

Quatrième de couverture : 

Bravant la morale et l’interdit, Aline zigzague hors des sentiers battus avec ses deux fidèles amies : Chloé, l’écorchée vive en mal d’enfance et Cécile, la brillante modiste ambivalente. À la mort prématurée de sa mère, Aline met le doigt sur un secret familial et retrouve la trace de son père. Elle s’élance alors avec fébrilité et espoir vers l’inconnu.
Entre Méditerranée et premières hauteurs des Alpes, Aline a été élevée par sa mère et sa tante aux côtés de son cousin protecteur. Hantée par l’absence du père, elle sort tourmentée de ses jeunes années, sans pouvoir établir de liaison affective stable.
De la vérité sur sa famille, mais surtout de la rencontre d’Aline avec son père, naîtra un trouble dévastateur. Chloé et Cécile poseront un regard différent sur l’événement et ses rebondissements, qui bouleverseront la vie d’Aline et infléchiront les relations des trois femmes entre elles.
Affrontant les vicissitudes de l’amour filial et passionnel, Aline trouvera peu à peu le chemin de sa renaissance.
Abandon, mensonge, violence : comment se construire et aimer sans repères ?
Anticlinal, ou les aventures sentimentales d’une jeune femme en quête d’identité, avançant sur l’étroit chemin de la vérité et de l’amour.
 
 
A V I S

Une couverture magnifique et un titre intrigant.

Il a bien fallu que je regarde la définition de ce mot que je ne connaissais pas. Autant je ne lis jamais les quatrièmes de couverture, mais j'aime bien connaître la signification du titre.

L'anticlinal forme une bosse alors que le synclinal forme le creux.

Cela ne m'a pas plus avancé. Alors j'ai décidé de lire le livre, et j'ai commencé à entrevoir le rapport entre cette définition et le caractère peu lisse du personnage principal Aline.

Cette dernière vient de perdre sa mère et doit préparer le texte qu'elle lira à son enterrement. Pour cela elle compte sur l'aide de sa tante, soeur de sa mère qui a toujours été là pour veiller sur elle. Sa mère n'était effectivement pas très maternelle.

On va suivre cette jeune femme qui va tout au long de l'histoire ressasser d'anciens souvenirs et découvrir un passé auquel elle ne s'attendait pas. Ces découvertes vont bouleverser également son cousin, Léonard, qui compte énormément pour elle.

 

 

Alors que sa mère lui a toujours caché l'identité de son père, elle va tomber sur un mot griffonné, indice qui va la pousser à prendre des décisions pas toujours justes ni toujours très faciles.

Une plume magnifique, addictive, non par son rythme mais par sa couleur, sa teinte nostalgique à l'image de la couverture.

L'auteur dépeint de manière élégante la vie d'Aline, et arrive à insuffler dans la tête du lecteur de la douceur, malgré certains passages qui semblent frôler dangereusement le fil du légal. Mais hop on rebondit pour mieux relancer la machine à texte.

J'ai été littéralement transportée par cette écriture fluide, simple mais pleine de significations.

On ressent à travers les mots, et les phrases, toute la souffrance de cette jeune femme amputée d'une partie de sa vie, qui va essayer de trouver dans une sorte de débauche un réconfort ou tout simplement un soutien.

La relation entre Cécile, sa patronne, Chloé, sa belle-soeur, et Aline est quelque peu ambigüe mais tellement sincère qu'on en vient à l'envier. Tout comme celle d'Aline et de Léonard, qui à force de jeux plus ou moins limite, va faire tomber les masques.

Les personnages sont travaillés de telle manière que chacun va entraîner dans le coeur du lecteur des sentiments plus ou moins nuancés.

On démarre cette lecture avec cette couverture un brin nostalgique et assez lisse d'une magnifique petite fille, sur un récit qui va peu à peu se transformer en tornade pour les personnages et surtout pour Aline.

 

 

Me retrouver sur les réseaux sociaux :

 

INSTAGRAM

 

TWITTER

 

YOUTUBE

 

FACEBOOK

Publié dans roman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article