LES OISEAUX RARES d'Hugo Paviot

Publié le par livrement_ka

LES OISEAUX RARES d'Hugo Paviot

Titre : LES OISEAUX RARES

Auteur : Hugo Paviot

Editions : Seuil

Genre : roman

Date : 2020

 

 

ACHAT

 

 

Quatrième de couverture : 

À Vitry-sur-Seine, Sihem, jeune franco-algérienne de 23 ans, fait sa rentrée en première au microlycée, un établissement pour élèves décrocheurs. Elle loge à la résidence autonomie Auguste Blanqui, où elle fait la connaissance d’Emile, dit Zapata, un vieux révolutionnaire de 82 ans. Sihem ne croit pas en une société qui, pense-t-elle, ne lui offre pas d’avenir. Zapata cherche un sens à sa vie qui s'achève.

Hélène, la professeure de français de Sihem, et Rose, la directrice de la résidence, sont les témoins complices de l’amitié naissante entre ces deux écorchés. À l’aube et au crépuscule de leur chemin, ils prendront ensemble leur envol.

Sur l’autre rive de la Méditerranée, en Algérie, Achir rêve lui aussi de changement et de liberté….

Un premier roman lumineux.

 

 

A V I S

Un premier roman pour cet auteur plus habitué des traductions ou des scènes de théâtre.

Ce n'est pas la première fois que je le constate mais dans ces auteurs qui ont fait leurs premiers pas au théâtre (dans l'écriture), on ressent l'ambiance théâtrale. Difficile à expliquer.

On suit d'un côté Achir, jeune algérien qui vivote dans son Algérie natale, et de l'autre côté on va avancer au rythme de Shihem en décrochage scolaire qui va s'attacher à un pensionnaire de la maison de retraite, peu enclin aux discussions et peu sociables.

L'auteur va surtout appuyer son récit sur les personnalités diverses des personnages et surtout sur leur sensibilité et leur caractère.

Deux personnages de sexes opposés écorchés par la vie, dont dès le départ on se doute qu'ils vont se rencontrer et vivre une relation amoureuse.

J'ai cependant apprécié la relation entre Shihem et Emile, ce personnage peu affable mais remplie de tendresse à revendre. Cette relation complémentaire où chacun à sa manière va apporter un petit plus à l'autre.

Malgré une écriture fluide et une plume agréable, je n'ai pas été emballée par le sujet du livre qui pourtant s'annoncer très intéressant. De phrases trop courtes en longueur des paragraphes, j'ai trouvé le roman un peu plat sans réel sujet dominant. Une narration très monotone sans dialogues pour moi qui suis une fan des dialogues.

 

 

L'auteur va parler de nombreux sujets mais il n'y a pas de fil conducteur et j'ai été un peu perdue dans cette lecture.

Une couverture et un titre magnifiques qui attirent l'oeil.

J'attends de voir le deuxième roman pour me forger une réelle opinion.

C'est vrai que lorsqu'on sort de sa zone de confort on est quelque peu perdu et surtout on attend trop de choses.

Mais je pense sincèrement que ce livre peut plaire au plus grand nombre.

 

Un grand merci à Babélio et aux éditions Seuil pour ce livre.

 

 

Me retrouver sur les réseaux sociaux :

 

INSTAGRAM

 

TWITTER

 

YOUTUBE

 

FACEBOOK

Publié dans roman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article