LES BONNES MERES BOIVENT DU SPRITZ d'Armelle Gréhan

Publié le par livrement_ka

LES BONNES MERES BOIVENT DU SPRITZ d'Armelle Gréhan

 

LES BONNES MERES BOIVENT DU SPRITZ

 

Auteur : Armelle Gréhan

Petite histoire sur l'auteure

Armelle Gréhan a travaillé dans l'édition, après avoir enseigné le français en Allemagne. Expatriée en Italie depuis une vingtaine d'années, elle est aujourd'hui traductrice et s'investit dans la promotion du français, auprès de l'alliance Française de Vérone dont elle est membre du Conseil d'Administration.

 

Editions : Balland

Genre : roman

Date : 13 février 2020

 

 

ACHAT

 

Quatrième de couverture :   

Seize heures pile. Sous ses airs de dolce vita, Vérone s’anime soudain de l’effervescence des mères, à la sortie des classes. Tableau exquis de femmes italiennes. Elles se retrouvent devant l’école, s’interrogent, s’insurgent, s’émerveillent et vont boire des cafés et des Spritz.
Au milieu de l’exubérance de ces mères obnubilées par leurs rejetons, on croise Héloïse, la maman française, perfectionniste et en perpétuel questionnement, qui va dissoudre ses doutes dans le bleu chloré de la piscine. Et aussi Annunziata, la belle Napolitaine, mère parfaite, qui cuisine, donne des leçons et passe son temps sur son portable.
On y parle de maternité bien sûr, du poids de la famille — et en Italie, il pèse lourd —, de culpabilité, du temps qui passe, des corps qui changent. Entre tendresse, hystérie, amour della mamma, différences culturelles et toutes ces petites choses qui font le quotidien, l’auteure dévoile avec humour qu’il y a plusieurs façons d’être mère.

 

 

 

AVIS

Après l'Islande me voici en route pour l'Italie et plus précisément Vérone;

Nous allons suivre des mères qui sont focalisées sur leur progéniture, leur ou leurs enfants rois. Ces derniers peuvent tout se permettre. Ils sont aux yeux de leur mère des miracles.

Avec un certain humour, et beaucoup d'ironie, l'auteure va nous dévoiler les qualités et les défauts de certaines mères en Italie, et surtout nous dépeindre plusieurs sujets comme la maternité, les interrogations de chacune, les appréhensions, leurs occupations, leurs priorités .

Avec une pointe de fraîcheur on parle italien avec quelques expressions bien de "la-bas", puis on retrouve avec tendresse certaines mamans qui font de leur mieux avec ce qu'elles ont.

Un concentré de bonne humeur en de nombreux petits chapitres ou petites parties, qui permettent de suivre ces femmes avec un rythme soutenu et toujours avec le sourire.

 

 

On se représente aisément certaines scènes; notamment celles à la piscine, ou devant l'école à l'heure de la cantine, quand certaines mères pensent que leur cuisine est au dessus de tout, alors que d'autres s'abstiennent de tout commentaire devant leurs rejetons qui se régalent de cette "cuisine industrielle".

Personne n'est parfait, et personne ne peut prétendre l'être; surtout avec ces différences de cultures.

Puis le caractère assez exubérant fait également partie du quotidien de cette Italie haute en couleurs.

Les personnages sont vraiment dépeints de manière caricaturale.... quoique ..... avec autant d'humour, on sent à travers les mots, les phrases, les expressions le vécu, l'expérience de l'auteure qui vit en Italie depuis une vingtaine d'années.

 

**************************

 

Mon ressenti : j'ai été assez surprise par ce roman plein de légèreté, de fraîcheur et d'auto-dérision. A lire pour passer un excellent moment.

Le petit plus : Ca sent le vécu !!!

 

 

Me retrouver sur les réseaux sociaux :

 

INSTAGRAM

 

TWITTER

 

YOUTUBE

 

FACEBOOK

Publié dans roman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article