LE DIRE AVEC DES MAUX de Marie S.

Publié le par livrement_ka

LE DIRE AVEC DES MAUX de Marie S.

LE DIRE AVEC DES MAUX

 

Auteur : Marie S.

Petite histoire sur l'auteure

Peu d'informations sur l'auteure, en raison peut être de son appartenance à une grande famille bourgeoise de Bourg La Reine, et comptant parmi ses membres un acteur mondialement connu, dont le nom a été changé dans le livre.

 

Editions : Sydney Laurent

Genre : autobiographie

Date : janvier 2020

 

 

ACHAT

 

Quatrième de couverture :   

Ce roman autobiographique retrace le parcours de Marie S. qui, en réponse à divers traumatismes et à une situation familiale difficile, a développé un psoriasis, comme si la maladie, face aux mots qui restaient bloqués dans sa gorge, était devenue un moyen d’exprimer la souffrance qui l’habitait : le « mal a dit ».

Hypersensible et empathique, Marie S. a fait preuve d’un amour inconditionnel envers les membres de sa famille, leur pardonnant tout et ne sachant pas leur dire non. Malgré elle, elle a endossé, dès l’enfance, le rôle de maman pour ses proches, sans réussir à fixer des limites. Elle a subi cette situation, au point de s’en rendre malade, jusqu’à ce qu’elle comprenne qu’elle devait formuler ses sentiments pour briser la carapace qu’elle s’était forgée et pour guérir. Car, lorsque le corps commence à s’exprimer à travers la maladie, c’est que l’on est au bout du rouleau.

Par le biais de ce récit, sous forme d’un bilan introspectif, Marie S. espère aider les gens qui, comme elle, ont du mal à gérer leurs émotions, se mettent des barrières et se laissent atteindre par les regards malveillants ou enfermer dans des situations qu’ils n’ont pas choisies. Elle veut montrer à ces personnes qu’il est possible de sortir de ces schémas vampirisants, en employant les mots, et non plus les maux, pour s’exprimer. Le message de cet ouvrage, empli de positivité, est qu’il faut réapprendre à parler, à regarder, à écouter, à pardonner et à aimer.

 

 

AVIS

Quand la souffrance de l'âme se reflète sur le physique du corps.

Marie est une petite fille issue d'un milieu assez bourgeois mais cependant empli de non-dits, de secrets. Comme dans beaucoup de familles me direz-vous, certes, mais là où le bât blesse, réside dans la souffrance de cette petite fille, qui va tour à tour, jouer le rôle d'enfant, de soeur, de mère et de souffre-douleur.

Heureusement elle pourra compter sur l'amour de sa grand mère empêtrée dans une histoire familiale assez particulière. Cette dernière essaie de jongler au mieux avec les sentiments de chacun, peut être quelques fois avec difficultés ou tout simplement avec maladresse. Mais cette femme va souffrir toute sa vie de ses choix qu'elle pensait bons et qui au final vont s'avérer pas en phase avec les ressentis de ses enfants.

ses enfants parlons en : ils sont au nombre de deux, un garçon (acteur mondialement connu) au passé assez trouble, et une fille qui est la mère de l'auteure.

Sauf que la boisson va entraîner la violence des mots, la violence physique mais également la violence psychologique à laquelle assistera impuissante l'auteure du haut de ses 6 ans, puis de ses 7 ans et ainsi de suite.

Subitement, cette dernière développera un psoriasis assez prononcé dont la cause est toute trouvée mais telle difficile à éviter.

Alors oui, l'auteure aurait pu à son adolescence fuir cette famille, cette ambiance ; mais comment tourner le dos à ses propres parents. Et cette grand mère, qu'elle adore et chez qui elle trouve un certain réconfort, et de la bouche de laquelle elle apprendra la vérité sur les membres de sa famille.

 

 

Des mots difficiles, un récit douloureux mais qui j'espère aura permis à l'auteure d'avancer, et d'exorciser une partie des démons de son enfance et de son adolescence.

Des chapitres courts qui se suivent et dans lesquels l'auteure livre ses ressentis, ses combats, mais également ses petits moments de bonheur avec ses parents.

Puis comble du bonheur, ce jeune "Thomas", devenu grand aujourd'hui, qui aura permis à l'auteure d'entrevoir une autre facette de la vie et surtout un espoir en l'avenir.

Chère Madame, je ne vous connais pas personnellement, mais j'ai eu à coeur de lire votre histoire, et surtout de découvrir la souffrance qui a été la vôtre durant ces années, sans que personne ne puisse vous aider dans votre apprentissage de la vie, si ce n'est cette grand mère qui a commis sûrement beaucoup d'erreurs dans la vie, comme beaucoup, mais qui au final a été je pense votre seul point d'appui, votre pilier et qui s'en est allée un peu trop tôt.

Votre livre n'est bien évidemment pas de la littérature, mais il a le mérite d'être sincère et surtout de transmettre des émotions que seules une enfant en souffrance devenue adulte a pu ressentir, et surtout un message d'espoir à d'autres personnes qui sont dans le même cas.

Je vous souhaite le meilleur pour la suite.

 

**************************

 

Mon ressenti : une histoire émouvante, un récit bouleversant et poignant qui permettent à la lectrice que je suis d'avoir découvert un peu l'envers du décor d'une famille bourgeoise de Bourg la Reine . 

Pour la petite histoire, j'ai eu la chance d'avoir ce livre grâce à une cliente rencontrée dans le cadre de mon travail (à BOURG LA REINE), amie de l'auteure. Pour moi, exerçant ma profession sur cette commune, j'ai tout de suite compris de quelle famille il s'agissait . 

 

Le petit plus : La sincérité de l'auteure.

 

 

Me retrouver sur les réseaux sociaux :

 

INSTAGRAM

 

TWITTER

 

YOUTUBE

 

FACEBOOK

Publié dans autobiographie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article