LE GOUT DU ROUGE A LEVRES DE MA MERE de Gabrielle Massat

Publié le par livrement_ka

LE GOUT DU ROUGE A LEVRES DE MA MERE de Gabrielle Massat

sLE GOUT DU ROUGE A LEVRES DE MA MERE

 

Auteur : Gabrielle Massat

Petite histoire sur l'auteur

Gabrielle Massat est née à Toulouse, où elle sévit toujours en tant que masseur-kinésithérapeute.
Quand elle n'est pas occupée à martyriser ses patients, elle écrit. Si sa préférence va au polar et au roman noir, elle ne s'interdit rien et s'essaie aussi à l'imaginaire ou au contemporain. Graphiste à ses heures perdues, elle puise ses influences autant dans la littérature noire, francophone et étrangère, que dans la bande dessinée.
2014 "Ciel d’orage et soupe d’orties"

2015 "L'enfant papillon"

 

Editions : Editions du Masque

Genre : Thriller

Date : 4 Mars 2020

 

 

ACHAT

 

Quatrième de couverture :    

Ma première cigarette avait le parfum des intestins qui se vident et le goût du rouge à lèvres de ma mère.  » 
Côte ouest américaine, années 1990.Cyrus Colfer a quinze ans quand il allume sa première cigarette.
Sa mère, ancienne prostituée devenue proxénète, lui a pourtant toujours formellement interdit de fumer. Un peu de cendre tombe sur le carrelage, il frissonne en imaginant sa réaction quand elle rentrera à la maison. Mais sa mère est déjà là. Allongée sur le sol, en jupe trop courte, comme d'habitude. Le corps lardé de vingt-huit coups de couteau. 
Dix ans plus tard, Cyrus Colfer n'a pas perdu le goût de fumer. Et il est prêt à retrouver l'assassin de sa mère. À un détail près  : il est devenu aveugle. 

 

 

AVIS

Alors que Cyrus a refait sa vie dans une autre ville, son passé va remonter à la surface, via la visite de deux policiers.

La mère de Cyrus, maquerelle notoire aux Etats-unis va connaître un destin tragique. Son fils Cyrus alors âgé de 15 ans va être le premier à la découvrir gisant au sol , poignardée de nombreux coups de couteaux. 

Ce dernier devient alors orphelin de mère, et ne connaissant pas son père se retrouve confié à une famille d'accueil. Sa maladie, qu'il avait réussi à vaincre durant de nombreuses années, réapparaît et lui faire perdre la vue.

Aujourd'hui, alors qu'il essaie de vivre une vie normale, deux policiers frappent à sa porte après avoir parcouru près de 800 kilomètres, pour l'interroger sur un meurtre. 

Pourquoi Colfer se retrouve mêlé à cette affaire et va replonger dans le passé ?

Et le voilà reparti pour la Californie au sein même de la pègre qui l'avait vu grandir.

Un roman qui vous prend aux tripes et on suit pas à pas Cyrus Colfer à la recherche de la vérité. 

J'ai appris de nouveaux termes que je ne connaissais pas à l'image de Canari, dont bien évidemment je ne vous dévoilerai pas le sens ici, vous laissant le plaisir de le découvrir à la lecture du livre.

Une intrigue particulièrement bien construite même si j'ai trouvé de nombreuses lenteurs. Il est vrai qu'il faut tenir les presque 500 pages.

 

 

Le personnage principal est attachant et le duo de flics très intéressant.

Tous les trois, malgré leurs différences et surtout leurs incompréhensions , vont réussir à s'entendre et à se protéger du mieux qu'ils peuvent.

L'écriture est fluide et le style simple, ce qui en fait une lecture agréable. L'auteure réussit à nous faire naviguer au milieu de la pègre californienne, entre règlements de comptes, prostituées de luxe, drogue, bref un milieu qu'on ne connait qu'à travers les films ou les documentaires.

Ce roman noir nous donne néanmoins un aperçu de l'étrange rapport entre l'amour et le pouvoir, entre la reconnaissance et la protection et surtout la difficile confiance étant la seule qualité dans ce milieu.

Je vous conseille cette lecture.

 

 

Me retrouver sur les réseaux sociaux :

 

INSTAGRAM

 

TWITTER

 

YOUTUBE

 

FACEBOOK

Publié dans roman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article