SOUS LES CYPRES D'EYOUB de Philippe KHATCHADOURIAN

Publié le par livrement_ka

SOUS LES CYPRES D'EYOUB de Philippe KHATCHADOURIAN

SOUS LES CYPRES D'EYOUB

 

 

Auteur : Philippe KHATCHADOURIAN

 Interview éclair en fin d'article…….

 

Editions : auto édition

Date : 11 Juin 2019

Genre : roman

Pages : 351

Prix : 18,90 € le format broché

Existe en Kindle

 

Achat ------------------->>>>> I C I

 

 

 

Quatrième de couverture 

Bouleversé par la mort de son père, Alexis entreprend de démêler un passé familial depuis longtemps interdit. La clé, c’est Aram, l’Arménien, son grand-père paternel. A partir de souvenirs d’enfance, de témoignages, d’un antique carnet noir et d’une lettre inattendue, il part à la recherche de ce personnage dont il porte le nom si singulier.
Tout commence à Alexandropol, dans le Caucase russe, un peu avant la Grande Guerre, l’anéantissement des Arméniens et la révolution bolchévique. Ensuite, le monde s’écroule et des millions d’êtres humains sont jetés sur les routes. Tout est à refaire.
Des marches de la Russie impériale jusqu’à une petite ville de Normandie, en passant par Constantinople, Paris et Venise, Alexis retrace peu à peu, non sans surprise, le parcours chaotique et romanesque de son grand-père pour renaître ailleurs.
Ce roman est un voyage dans le temps, entre Orient et Occident. C’est aussi une interrogation sur l’identité en plus d’être une émouvante histoire d’amour, belle comme une tragédie orientale. C’est enfin un hommage à nos pères et nos grand-pères qui ont traversé comme ils pouvaient les drames du 20ème siècle.

 

 

 

= AVIS =

Rencontré via les réseaux sociaux, j'ai été contactée par l'auteur pour chroniquer son roman.

De prime abord, il ne s'agit pas d'un livre sur lequel j'aurais porté mon attention. En effet, je sors de temps en temps de ma zone de confort composée de thrillers ou polars

Mais ayant à cœur de découvrir de nouvelles pépites, j'élargis mon champ d'action.

C'est pour cela que j'ai accepté.

Après quelques pages, où j'ai eu du mal à accrocher, je me suis laissée emportée dans le récit de cette famille incroyable.

Le narrateur s'appelle Alexis et est d'origine arménienne. Il va nous raconter la vie si difficile de son grand père et surtout il va apprendre à découvrir son passé, et le pourquoi du comment de la mise à l'écart de ce personnage.

Au travers de nombreux pays traversés, et de nombreux événement tragiques tels que les guerres, cet homme va vous entrainer, vous lecteurs, dans une épopée qui n'est pas ordinaire.

Son destin hors du commun saura vous émouvoir et vous faire ressentir de nombreuses émotions.

Quand lors de l'enterrement de son père, qui est le point de départ de l'histoire, Alexis croise une dame d'un certain âge qui attire son attention, il ne se doute pas de ce que l'avenir proche lui réserve.

De nombreux faits historiques sont retracés et l'écriture est saine et très élégante. On se demande à quel moment la fiction s'arrête et la réalité commence. De nombreux indices m'ont laissé penser que ce récit pouvait être légèrement autobiographique quoiqu'un peu romancé.

Je remercie l'auteur pour avoir comblé une partie de mes lacunes sur l'histoire de l'Arménie et des drames que cette dernière a traversés tant bien que mal.

Ces personnages sont attachants et leur histoire émouvante.

La lecture est rendue très agréable de part l'histoire de ces derniers. La richesse des cultures et du passé de ces hommes et femmes est très utile à tous .

Entre amour et guerre, vous serez conquis par ce roman haut en couleurs.

 

 

Pour aller un peu plus loin 

Interview éclair de l'auteur

Comment est née l’idée du livre ?

Depuis longtemps, j’avais envie de raconter l’histoire d’Aram, mon étonnant grand-père, celui qui m’a transmis son nom. Une expédition ancienne dans une villa abandonnée m’avait permis de me procurer des documents et des photos. Et puis la vie est passée. C’est la mort de mon père, il y a quelques années, qui a déclenché le passage à l’acte. Cette disparition a été un bouleversement en même temps qu’un blanc-seing pour écrire une histoire jusqu’alors interdite. 


Un brin d’autobiographie ? Mais pourquoi le prénom d’Alexis pour le narrateur ?
On peut plutôt parler d’autofiction. L’imagination est ainsi venue combler les lacunes et omissions d'une histoire qui est bien à l'origine celle de ma famille.
J’aime bien ce prénom Alexis. Dans le roman, il est surtout une tentative dérisoire de l’auteur pour se dissimuler.  

Un livre qui vous a marqué ?
Le Rivage des Syrtes de Julien Gracq
 
Quel thème et quelle date pour le prochain livre?
Un voyage insolite où se mêlent la divination, des  personnages étranges et un tableau du Grand Siècle.
A la fois parcours initiatique et histoire romanesque.
A priori pour la fin de l’été.
 
Un souhait ?
Je pourrais répondre en le souhaitant d’ailleurs très fort : surtout continuer à écrire.
Mais dans le contexte actuel, ma première envie serait que nous retrouvions bientôt notre liberté de mouvement et que je puisse aller marcher de nouveau sur les plages de mon Cotentin natal.

Publié dans roman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article