LE NOMBRIL DE SOLVEIG d'Olivier SORIN

Publié le

LE NOMBRIL DE SOLVEIG d'Olivier SORIN

LE NOMBRIL DE SOLVEIG

 

 

 

Auteur : Olivier SORIN

Editions : Editions des Lacs

Date : 25 Février  2020

Genre : roman

Pages : 341

Prix : 19,90 €

 

 

Achat ------------------->>>>> I C I

 

 

 

Quatrième de couverture 

Standor a rencontré Solveig mais elle le quitte au seuil de chaque hiver puis lui donne la clef lui permettant de la retrouver à l'aurore de chaque automne. Quel est le secret de cette femme qui la pousse à fuir un bonheur parfait et à laisser cet homme en proie au vertige de l'abandon et de la solitude sans jamais lui avouer la blessure qui la ronge ?
Ce roman décrit la relation pendant deux décennies entre Standor et Solveig, femme pointillant la vie du photographe amoureux d'un fantôme qu'il ne parvient pas à fixer dans sa vie. Standor Moire va tout au long de cette histoire tenter de retenir celle qui disparaissait et réapparaissait au gré de ses automnes.

Le récit narre la fuite de cette femme, de ses retours grâce aux pellicules photographiques de Standor et de l'enquête de l'homme pour comprendre comment le nombril de sa promise n'avait pas d'autre alternative que de se donner rendez-vous sur ces vieux films argentiques.

 

 

 = A V I S = 

 

Un roman délicieusement écrit, avec un brin de poésie, tout en mélancolie, mais néanmoins assez complexe.

Standor, passionné par les appareils photos anciens, croise au détour d'une simple sortie en courses chez Monoprix une jeune femme qui va lui faire tourner la tête.

Surtout qu'il se rend compte que cette dernière semble ressentir la même chose puisqu'elle lui propose un rendez-vous. Rendez-vous où elle ne se rendra jamais.

A partir de ce jour là, Standor ne va avoir de cesse que de passer sa vie à parcourir le monde à la recherche de celle qui hante désormais ses nuits et ses jours.

 

 

De furtives rencontres issues d'indices sur des photos enfermées sur des pellicules d'appareils photos dénichés dans des bazars au Moyen Orient, on va essayer de comprendre le cheminement de cette relation assez difficile et surtout entrecoupée de silence et d'absences.

Il va falloir attendre la fin de la seconde partie du livre pour en comprendre la raison.

J'ai vraiment apprécié l'originalité de l'histoire, mais malheureusement le déclic ne s'est pas fait. J'ai trouvé certaines lenteurs mais sûrement dues à la période : sortie de confinement délicate et difficile.

Je pense le relire à l'occasion pour vraiment appréhender toutes les subtilités. Car l'écriture est on ne peut plus élégante, poétique, romantique, riche en vocabulaires et surtout peu avare de descriptions quelles qu'elles soient.

On ressent tout le travail fourni par l'auteur lors de l'écriture de ce roman. On peut également saluer la pugnacité de Standor à poursuivre son amour; un amour qui semble hors du commun.

Je vous conseille ce roman et vous laisse me faire part de vos impressions.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans roman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article