LES MOTS D'OWEN de Gilles VOIRIN

Publié le

LES MOTS D'OWEN de Gilles VOIRIN

LES MOTS D'OWEN

 

 

Auteur : Gilles VOIRIN

 Interview éclair en fin d'article…….

 

Editions : Nombre7 éditions

Date : 2 janvier 2020

Genre : roman

Pages : 374

Prix : 19,90 €

 

 

Achat ------------------->>>>> I C I

 

 

 

Quatrième de couverture 

Katmandou, Garden of Dreams, 1er août 2018, Owen reçoit un mail inattendu de Juliette, son amie des années Lycée, ses pensées s'évadent et voltigent. Elles remontent le temps comme un funambule avance sur son fil.
Qui est Owen ? Petit garçon à l'enfance improbable et adulte inachevé, Owen nous offre un univers d'émotions, avec des personnages profondément attachants, des moments de vie drôles, délicats ou éprouvants, mais toujours authentiques. De Katmandou à Cannes, en passant par Paris, impossible d'oublier ce petit bonhomme aux yeux bleus « couleur carrelage de la salle de bains ».
Des émotions et des mots, posés sur les maux, comme autant de possibles et de pensables. Des mots qui ne s'effacent pas, comme le dit Owen lui-même : « L'oubli est passé devant moi comme une insulte qu'on ne dit pas ». Des mots pour se réfugier, pour se construire, et se perdre parfois pour mieux se retrouver ensuite : Les mots d'Owen.
Dans ce récit à fleur de peau et de mots, Gilles Voirin nous offre une écriture salvatrice face aux absences trop étouffantes d'une vie. Une écriture moderne, avec des mots qui peuvent changer une vie aussi vite que les battements d'ailes d'un colibri. Et si cette vie était la vôtre ?

 

 

 

 = A V I S = 

 

Ce que je retiens de ce livre ?

Une citation entre autres : " Dans ma vie il y a trois temps : un temps pour lire, un temps pour écrire et un temps plus tard où je serai capable de faire les deux à la fois".

Une écriture fine pour un style plus qu'élégant; de nombreuses références littéraires qui apportent une richesse extraordinaire au roman.

Et pourtant dieu sait que ce petit homme, Owen partait mal dans la vie. Un prénom choisi par une étrangère, une mère plus occupée à gérer ses petits tracas quotidiens, des demis frères et sœur, dont il ne récupère que les vêtements et autres choses usagés.

Alors oui, quand ce dernier est au collège puis au lycée, il est un peu à l'écart des autres. Heureusement Juliette ne s'attarde pas à l'apparence de ce garçon, un peu en dehors de la vie.

Parsemés au fil des pages des mots sont détaillés, à l'image de "différent, débraillé ...etc". L'auteur en donne une définition et surtout une représentation tout à fait personnelle.

 

 

Owen, devenu adulte est aujourd'hui à Katmandou et reçoit un mail de ladite Juliette alors qu'ils ne sont plus en contact depuis de nombreuses années.

C'est l'occasion pour lui de se remémorer leurs souvenirs communs, de leur rencontre à leurs petits jeux. Et ces mots, que l'auteur détaille, va nous faire entrevoir leur importance et leur incidence sur le déroulement de la vie.

Une sensibilité à fleur de peau va accompagner Owen tout au long de sa vie. de Paris à Cannes puis à Katmandou. Quelques expressions qui démontrent le statut peu important d'Owen dans la société; peu important pour lui mais pas pour les autres : ce petit bonhomme aux yeux bleus "couleur carrelage de la salle de bains".

Un vrai roman qui se laisse lire sans façon, sans complexité et surtout avec un plaisir partagé.

Bref une lecture que je vous conseille les yeux fermés pour passer un bon moment.

 

 

Pour aller un peu plus loin 

Interview éclair de l'auteur

Comment vous est venue l’idée du livre ?
J’écrivais depuis longtemps. Depuis toujours. Une auteure, que j’ai connue par hasard a lu mes posts sur Facebook. Elle m’a envoyé un SMS, alors que j’étais à Katmandou, qui se concluait par : « Écrivez ! Écrivez ! Écrivez ! ». L’heure d’après, je me suis posé au Garden of Dreams et j’ai commencé à écrire... Je me suis simplement laisser aller.

Les personnages vous ont-ils été inspirés par des personnes réelles ?
Oui, c’est clairement un roman autofictionnel.

Un livre qui vous a marqué ?
Très difficile de n’en citer qu’un. Le monde selon Garp, de John Irving, s’il ne faut en citer qu’un parmi des centaines.

Date et genre du prochain livre ?
Date, cela dépendra des éditeurs à qui j’ai envoyé mon deuxième roman le 20/02/20. Ce ne sera pas avant 2021, quoi qu’il en soit, puisque de nombreux livres prévus en mai 2020 sont déjà reportés en janvier 2021 !

Genre - Roman moderne et noir, à l’opposé du feel good. Une sorte de « Bienvenue dans la vraie vie » 😉.


Un souhait ?

Je ne cherche ni la gloire, ni la fortune à travers l’écriture. Mon souhait est simplement que mes livres procurent du plaisir aux lecteurs, qu’ils puissent s’émouvoir, voyager, s’interroger, être surpris et plus si affinités.

Publié dans roman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article