JUSTE UNE BALLE PERDUE de Joseph D'Anvers

Publié le par livrement_ka

JUSTE UNE BALLE PERDUE de Joseph D'Anvers

JUSTE UNE BALLE PERDUE

 

 

Auteur : Joseph D'Anvers

Editions : Rivages

Date : 18.01.2020

Genre : roman

Pages : 172

 

 

Achetez ce livre à ce lien afin de soutenir mon blog et l'auteur au passage

 I C I

 

 

 

Quatrième de couverture 

Roman veut devenir boxeur. Il se rêve déjà professionnel lorsqu'il intègre une prestigieuse académie qui fera de lui un champion. Un soir, il rencontre Ana, une jeune fille qui va changer sa vie. Entre drogues, sexe, alcool, amour et délinquance, ces deux écorchés vont s'offrir une parenthèse enchantée. Mais tout tourne très vite au cauchemar. Comme s'il était impossible d'échapper à son destin. Juste une balle perdue raconte cette saison entre paradis et enfer.

 

 

 = A V I S = 

 

Je me suis arrêté sous un immense tilleul et j'ai pris quelques secondes pour observer la scène de loin. Tous ces corps agités, désordonnés, délabrés ou déjà usés.

La drogue, l'alcool, la musique.

Les sourires de façade.

 

Roman a eu une enfance plus que difficile. Aujourd'hui il essaie de s'en sortir tant bien que mal malgré des cauchemars qui ne cessent de venir le hanter.

Alors qu'il se destine à une carrière de boxeur professionnel, il va rencontrer une fille...Mais pas n'importe laquelle, non LA FILLE, THE GIRL qui lui tournera la tête, les tripes et tout le reste.

Il ne se voit pas vivre sa vie sans elle et va la suivre dans cette étrange villa somptueuse mise à disposition de plusieurs jeunes comme eux.....mais pour quelles raisons ?

 

 

L'auteur navigue à vue en terrain plus que connu, puisque lui-même est un ancien boxeur. Après s'être essayé à la musique et au chant, il écrit son deuxième roman : Juste une balle perdue.

Un livre qui vous prend aux tripes, un livre qui vous fera tourner la tête. Alors effectivement il semble faire le même effet qu'Ana sur Roman me direz-vous.

Le personnage principal qui ne cesse de se remémorer les drames de son enfance, ses délits, va frôler la mort et surtout jouer avec les limites de la vie.

Entre drogue, alcool, sexe et délit, il n'est pas toujours possible de sortir la tête de l'eau.

Des mots difficiles pour décrire cette situation lourde de conséquences sur la vie de ce jeune homme, peu gâté par la vie. Il restera marqué à tout jamais par la perte d'un être pourtant pas spécialement cher. Mais les circonstances sont tellement choquantes.

Puis le parallèle entre l'ambiance pesante du livre et l'impression de liberté et de légèreté ressentie par ces jeunes en manque de repère, en manque de beaucoup de choses, mais peut être tout simplement d'attention.

Les chapitres sont courts et sont rendus agréables par la plume acérée de l'auteur qui sait taper où ça fait mal. On alterne un chapitre relatant l'enfance du personnage principal, et un chapitre sur le présent.

Une pointe d'amour permettra à l'auteur d'apporter une touche plaisante à ce roman qui vous secoue.

En ce qui concerne l'identification aux personnages, elle m'a été rendue difficile par la trop grande différence d'univers entre eux et moi.

Ce n'est pas un coup de coeur, mais un roman qui se laisse lire tout en apportant un certain mal-être dû à cette vie aux limites du paradis mais surtout de l'enfer.

Assez impressionnant d'ailleurs cette manière de montrer et de lier le luxe, l'argent d'un côté, et la déchéance d'une vie d'un autre côté.

Je vous conseille cette lecture pour adulte (à mon avis)

 

Belle lecture ! 

 

 

Publié dans roman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article