LA FIEVRE de Sébastien SPITZER

Publié le par livrement_ka

LA FIEVRE de Sébastien SPITZER

LA FIEVRE

 

 

Auteur : Sébastien SPITZER

Editions : Albin Michel

Date : 19.08.2020

Genre : roman 

Pages : 315

 

 

Achetez ce livre à ce lien afin de soutenir mon blog et l'auteur au passage

 I C I

 

 

 

Quatrième de couverture 

Un homme, tout juste arrivé en ville, s’effondre au milieu de la rue. Il meurt, sa langue est noire. Il est le cas zéro. La première victime de la Fièvre.
Keathing tient le journal local. Raciste, suprémaciste, c’est un vrai type du Sud qui ne digère pas la victoire des Yankees et l’affranchissement des noirs. Annie Cook est française. Elle tient un lupanar et ne pense qu’à faire de l’argent. La Fièvre va bouleverser leur vie. La ville se vide, les trains sont pris d’assaut, on s’entretue pour obtenir une place. Puis le silence s’installe. Les derniers habitants, impuissants, assistent à l’impensable. Suivent les premiers pillards. Et les premiers héros : les miliciens. Ils sont noirs, immunisés contre le mal qui décime les blancs. Ils vont sauver les maisons, les biens, les commerces. Contre toute attente, Keathing va vouloir témoigner de leur courage. Anna, elle, transforme son bordel en hôpital de fortune.

La Fièvre est une histoire vraie. En 1878, à Memphis, elle a tué un tiers de la ville en quelques mois…

 

 

 = A V I S = 

 

Emmy a 12 ans et vit avec sa mère du mauvais côté de Memphis. Sa mère Emilia est noire et travaille pour une famille de blancs.

Alors certes elle est libre normalement mais ça c'est seulement sur le papier. Dans les faits, existe toujours cette différence entre les noirs et les blancs.

Nous sommes en juillet 1878 à Memphis, au jour de l'indépendance, date anniversaire d'Emmy qui est ravie de pouvoir enfin voir son père qui revient par bateau.

Dans une des chambre de la maison close d'Anne Cook, un homme semble atteint d'un mal horrible.

Puis ce mal prend de l'ampleur, et cette fièvre va peu à peu décimer toute une partie de la population.

 

 

Magnifique histoire inspirée de faits réels. En 1878 à Memphis, va sévir la fièvre jaune.

Une lecture addictive, et un style élégant et travaillé va faire de ce livre un régal pour les yeux mais également pour la mémoire.

Avec de nombreuses recherches relatant ce passé difficile, mais également la présence de plusieurs personnages, fictifs eux mais qui pourraient tout à fait être réels, le lecteur va découvrir cette catastrophe qu'a connu cette ville mythique de Memphis. Cette dernière a accueilli le King mais également la fièvre jaune à plusieurs reprises.

Cette dernière a fait des milliers de morts.

Le parallèle entre la vie des personnages est bien fait. La trame de l'histoire est très bien construite et permet de suivre l'évolution de chacun et surtout d'appréhender la nature des personnages.

Entre Emily, cette jeune fille pleine d'espoir, qui va devoir faire face à la mort trop jeune, Keathing, qui dirige le journal local et va voir son racisme évoluer, et Raphaël T. Brown, ancien esclave qui va prendre le pouvoir pour conserver la ville et la protéger des pilleurs et autres mauvaises personnes.

Puis nous allons apprécier Ann Cook, qui gère la maison close de la ville et qui semble avoir un bon fond, mais nous allons haïr les soeurs qui ne cherchent pas à comprendre la situation réglant bien trop vite les situations sans chercher à comprendre.

Le contexte difficile de cette période est très bien retranscrit et permet de faire ressortir un sentiment d'oppression mais également de peur et d'incertitude.

Je suis sortie un peu de ma zone de prédilection car les romans historiques sont synonymes souvent pour moi de lenteurs, de beaucoup de pages, et je me lasse rapidement de l'histoire. Pas de ça ici, nous sommes embarqués dès la première page grâce à des faits qui nous parlent et des personnages particulièrement bien étudiés et détaillés.

Les références historiques permettent au roman de trouver sa force et de ne pas s'essouffler derrière une fiction  dont le lecteur se lasserait trop rapidement.

Je vous conseille bien évidemment ce livre pour découvrir un des pans de l'histoire peut être un peu méconnu.

 

Belle lecture ! 

 

 

Publié dans roman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article