LES OUBLIEES DE SAINT-FRANCOIS de Lecia Caris

Publié le par livrement_ka

LES OUBLIEES DE SAINT-FRANCOIS de Lecia Caris

​​

LES OUBLIES DE SAINT FRANCOIS

 

 

Auteur : Lecia Caris

Editions : Les éditions des mots qui trottent

Date : 30.09.2020

Genre : thriller

Pages : 354

 

 

 

Quatrième de couverture 

Une résidence isolée au cœur des Alpes où l'on accompagne paisiblement la vie jusqu'à sa fin.
Un matin tout bascule.
Harmony Delange, médecin légiste, est appelée au sein de l'institut. Elle y découvre, dans la chambre attenante à celle de sa mère, le corps atrocement mutilé d'une religieuse.
Pour elle, tout indique que l'assassin ne s'arrêtera pas là.
Son odorat aiguisé contribuera-t-il à résoudre cette enquête, ou sera-t-il leurré par la présence troublante de cet inspecteur aux manières singulières.

 

 = A V I S = 

Alors là voilà qui s'appelle pour moi une découverte.....La découverte d'une auteure qui va je pense faire parler d'elle dans les prochains mois voire les prochaines années.

Alors que la couverture était pour moi peu attrayante, je me suis laissée aller à ouvrir le roman en prenant soin de ne pas avoir d'a priori .

Et quel bien m'a pris.

Nous sommes en plein dans les Alpes, dans une maison de retraite, ou plus précisément un EPHAD dans lequel nos anciens finissent leur vie dans des conditions qu'on espère les meilleures possibles.

Harmony Delange, légiste de métier, vient souvent rendre visite à sa mère. Mais aujourd'hui elle est là pour tout autre chose. La découverte du corps mutilé d'une religieuse, pensionnaire de l'établissement. Sur son crâne est gravée une inscription faite il y a de nombreuses années et laissant penser à une trépanation.

Puis, d'autres meurtres surviennent avec le même scénario.

 

Une lecture prenante, addictive et des personnages à la hauteur de l'intrigue.

Harmony, médecin légiste au caractère un peu brut, et dotée d'un odorat particulièrement développé,  cache néanmoins une sensibilité à fleur de peau. Cette dernière est très attaché à Lusso, un ami hospitalisé suite à un accident sur la route qui mène à la résidence Saint François, un mois avant le premier meurtre.

Les relations entre le binôme constitué d'Harmony et de l'inspecteur Antoine Lasalle, en charge de l'enquête, apportent un peu de piquant à l'histoire. L'inspecteur est également à la recherche de sa soeur jumelle qu'il pensait décédée.

Le climat dans cette maison de retraite est angoissant, que ce soient les aides soignants, les infirmiers, la directrice qui semble protéger un peu trop son frère, et ce dernier, Paul aux agissement perturbés et perturbants.

L'intrigue est également soutenue par le passé mystérieux de chacun de ces personnages et surtout par leur jardin secret qui est dévoilé au fil de la lecture. Tour à tour, la vie personnelle de chacun est livrée au lecteur pour une compréhension optimale et une appréhension de l'histoire plus aisée.

Et l'intrigue est portée par l'intervention de tous ces personnages qui par leur histoire apportent une touche personnelle à sa construction.

J'ai adoré le clin d'oeil à la maladie d'Alzheimer , maladie qui semble être dans l'actualité pour de nombreuses années encore. 

Dans son récit, l'auteure alterne entre l'enquête sur la découverte du meurtrier et les flashs back concernant la vie personnelle d'Harmony.

Ce premier thriller de l'auteure laissent entrevoir de nombreuses qualités qui ne demandent qu'à grandir en maturité et en assurance pour délivrer des intrigues toujours plus addictives.

Si l'auteure a su piquer ma curiosité au départ, en refermant ce roman, je peux vous assurer de la réussite du scénario. Sous une intrigue et une histoire assez macabres, l'auteure fait de son héroïne, une femme à laquelle on s'identifie ou on s'attache selon notre personnalité.

Je vous conseille cette lecture. 

 

 

 

 

 

 

Belle lecture ! 

 

 

Publié dans thriller

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article