Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Livrement-Ka

Chroniqueuse littéraire et placement de produits Auto-entrepreneur

LE TRAIN DES ENFANTS de Viola Ardone

LE TRAIN DES ENFANTS de Viola Ardone

​​

LE TRAIN DES ENFANTS

 

Auteur : Viola Ardone

Editions : Albin Michel

Date : 06.01.2021

Genre : roman

Pages : 293

 

Quatrième de couverture 

Après la Seconde Guerre mondiale, à l’initiative du Parti Communiste, des milliers de petits napolitains vivant dans la misère, sont accueillis, pour reprendre des forces, par des familles du Nord de l’Italie.
Naples, 1946. Amerigo vit seul avec sa mère Antonietta, dans un basso napolitain. Convaincue par une militante du Parti Communiste, Antonietta va accepter de laisser partir son fils, de le laisser monter dans ce train des enfants, pour lui assurer un avenir meilleur. Envoyé dans la région de Bologne, Amérigo va découvrir une nouvelle vie, plus gaie, plus facile, une nouvelle famille et surtout la musique qui deviendra sa vocation. Déchiré entre ces deux familles, Amérigo devra choisir sa voie. A travers le destin d’Amérigo, Viola Ardone, nous raconte l’histoire de l’Italie, et aussi avec une extrême sensibilité, l’histoire d’un amour manqué entre un fils et sa mère.

 

 = A V I S = 

Attention coup de coeur pour moi

Nous sommes en Italie du Sud,  lors de l'après guerre. Amerigo vit avec sa mère dans une misère épouvantable.

Afin de leur apporter ce qu'ils n'ont pas ou plus, des enfants napolitains vont être envoyés quelques temps dans des familles d'accueil du Nord de l'Italie.

Une fois qu'ils auront été repris en main, chacun d'eux pourra décider de la suite de sa vie.

Derrière des faits historiques tragiques, les enfants vont vous apporter un certain espoir, et il sera difficile de ne pas s'attacher à eux.

Imaginez des petits enfants qu'on met dans des trains en leur promettant une vie meilleure : les rumeurs entre eux vont bon train, et les laissent entrevoir un voyage vers l'enfer de la Russie où leurs vies n'auront plus d'importance. Mais au final, leurs parents les ont ils vendus pour eux s'en sortir un peu mieux ?

Surtout que pour nous lecteurs, cela nous ramène en arrière à des évènements peu glorieux où les pratiques pouvaient s'apparenter à celles évoquées dans le livre. Mais attention il ne faut pas confondre. Les enfants se font des films mais la réalité sera plus belle qu'ils ne le pensent.

A travers les yeux d'Amérigo on va suivre ces enfants un peu perdus et à qui la vie n'a pas souri jusqu'ici. Ils ont entre 5 et 10 ans mais déjà ils en ont trop vu.

Exceptionnelle que cette manière de raconter à la manière d'un enfant de 8 ans et de son épopée pour traverser cette période de sa vie qu'il n'oubliera jamais. Mais au final, une fois adulte que lui restera t'il de tout cela? Y aura t'il des conséquences ?

Et quid des familles d'accueil qui ont eu la lourde tâche d'accueillir au sein même de leur foyer des enfants au quotidien très différent.

J'ai tout simplement adoré : l'histoire, le style de l'écriture, le rappel de faits historiques mais également la vision des choses par un enfant de 8 ans et la manière de raconter avec ses mots d'enfant.

Je vous conseille cette lecture ....

 

Belle lecture ! 

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article