Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chroniqueuse littéraire - Inspirations livresques - en auto-entreprise

L'EMOUVANTE ET SINGULIERE HISTOIRE DU DERNIER DES LECTEURS de Daniel FOHR

L'EMOUVANTE ET SINGULIERE HISTOIRE DU DERNIER DES LECTEURS de Daniel FOHR

​​

L'EMOUVANTE ET SINGULIERE HISTOIRE

DU DERNIER DES LECTEURS

 

Auteur : Daniel FOHR

Editions :  Slatkine & Cie

Date : 28.01.2021

Genre : roman

Pages : 148

 

Quatrième de couverture 

2021 : 85% des lecteurs sont des lectrices.
Sans qu’on puisse l’expliquer, jour après jour, l’écart continue de se creuser et une projection raisonnable permet même d’affirmer que les lecteurs masculins auront totalement disparu en 2046. Peut-être avant.

Ce roman raconte l’histoire du dernier homme qui lisait. Comment a-t-il vécu cette situation inédite, seul au milieu des femmes qui le comprennent encore et partagent sa passion ? Son destin est-il une impasse et saura-t-il renverser la situation ? Qu’en disent les autres hommes ?

Un roman-manifeste, aussi drôle qu’inquiétant, que les femmes devraient faire lire d’urgence aux hommes avant qu’il soit trop tard.

 

 = A V I S = 

Et si dans quelques temps tous les lecteurs étaient des lectrices ?

C'est le cas que va explorer l'auteur dans son roman.

Le narrateur est le dernier lecteur connu. Il raconte son parcours de vie, et ses choix de vie. Même si ce constat est quelque peu irréel, il est vrai qu'il existe un panel de femmes plus important chez les lecteurs.

A quoi cela est dû ? Je ne saurais répondre.

Alors est ce une bataille écran, jeux vidéo qui trouve son plus grand nombre de joueurs chez la gent masculine, ou est ce que les femmes sont plus enclines à s'évader ou à se complaire dans des romans assez édulcorés ?

Difficile de mettre des termes sur ce qui est en train de se passer.

De même, et on peut le constater aisément via les réseaux sociaux, les jeunes femmes sont de plus en plus nombreuses à se rapprocher de la lecture qu'il y a quelques années.

Est ce l'environnement, la situation sanitaire que nous vivons depuis quelques mois ?

Alors autant l'homme lecteur est regardé un peu comme un intrus par ses pairs, qu'il est une personne intéressante pour les femmes. Dans la lecture il n'y a pas de sexe, pas de genre, et on peut s'étonner de cette si grande féminisation.

Par des petites pointes d'humour, l'auteur parvient à trouver quelques raisons à ce phénomène.

Je vous conseille cette lecture.

 

Belle lecture ! 

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article