Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chroniqueuse littéraire - Inspirations livresques - en auto-entreprise

SOUS PROTECTION de Vivéca STEN

SOUS PROTECTION de Vivéca STEN

​​

SOUS PROTECTION

 

Auteur : Viveca Syen

Editions :  Albin Michel

Date : 02.06.2021

Genre : thriller

Pages : 503

 

Quatrième de couverture 

Andreis Kovač est un homme puissant. Enfant réfugié de la guerre de Bosnie, il est devenu baron de la drogue à Stockholm. À défaut de pouvoir le faire tomber pour trafics de stupéfiants, la justice tente de le coincer pour fraude fiscale. Mais Kovač peut s’offrir les meilleurs avocats : il sait qu’il s’en sortira, une fois de plus.

Une femme fait pourtant le pari contraire : la procureure Nora Linde. Pour l’atteindre, elle compte sur la jeune épouse du trafiquant, Mina, en fuite après avoir été battue par son mari. C’est un témoin clé qui pourrait faire basculer le procès.

Placée sous protection avec son bébé dans une villa de l'archipel, Mina devient l’enjeu d’une guerre sans merci. Andreis Kovač ne reculera devant rien pour les récupérer, elle et son fils. L'inspecteur Thomas Andreasson saura-t-il protéger Nora Linde de sa brutalité sans bornes ?

Un thriller saisissant sur le mal et les blessures d’enfance par Viveca Sten, une des stars du genre.

 

 = A V I S = 

Avec ce roman, l'auteure confirme à mon sens sa maitrise du genre.

Autant le dernier était très bien, autant celui-ci m'a littéralement emportée. Je pense qu'effectivement, cette auteure gagne en confiance.

Mina est une jeune mère de famille. Son petit Lukas a trois mois. Une seule ombre au tableau et pas des moindres, son mari devenu violent avec le temps. Mais au-delà de cette violence , Andreis insuffle un sentiment de crainte pour tous les gens qui l'entourent, en passant par son homme de main, son avocate et bien d'autres. Ce qui les poussent à agir de manière assez irraisonnée.

Quand Mina se retrouve presque morte à l'hôpital, sauvée par un appel anonyme, va s'enclencher une sorte de prise de conscience.

Parallèlement à ce drame, Andreis est sur le fil du rasoir de la justice, pour des problèmes fiscaux, blanchiment d'argent et autres magouilles en tout genre. Mais ce dernier est intelligent et a surtout un poids, qui lui vient de son expérience passée.

Entrelacés avec le quotidien, des chapitres sont consacrés à son enfance, et sa fuite de Bosnie avec ses parents et Emir son demi-frère, face à la domination des serbes.

 

Une histoire qu'on lit à bout de souffle et qui prend de la vitesse au fur et à mesure. De petits chapitres bien ficelés mais également très intenses permettent de suivre la vie de Mina et Lukas.

Les blessures du passé et surtout de l'enfance vont plonger Andreis et son frère dans une vie faite de violence, et surtout anéantir toutes les émotions qui permettent à toute personne normale de différencier le bien du mal, et surtout de se contrôler dans des situations complexes.

Sans pudeur, l'auteure dévoile les dessous de la vie de la famille d'Andreis durant la guerre en Bosnie, et les souffrances infligées au peuple bosniaque, qui ne doit son salut qu'à un départ forcé vers d'autres pays, non sans avoir assisté à des scènes qui resteront gravées dans leur mémoire.

L'auteure met en lumière les désastres d'une guerre, qui reste méconnue de beaucoup d'entre nous, et créé un personnage à son image : empli de haine, de violence et surtout insatisfait de la vie.

Dans ce roman, le contraste entre Mina, jeune femme attachante, qui n'est pas sans rappeler les victimes souvent anonymes de violences conjugales, et son mari Andreis, personnage dont le désir de vengeance restera inassouvi jusqu'à sa mort.

J'ai également apprécié découvrir les efforts déployés par les officiers de police, enquêteur, procureur ou tout simplement directrice du foyer, pour apporter une aide bienveillante à une femme qui n'en fait pas forcément la demande expresse, mais également leur courage et leur ténacité, au péril de leur vie.

 

Belle lecture ! 

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article